Top5 Sujets

Création de texte - Vos répliques favorites

dans Made in fan (8 réponses)

Publié par Heretoc, le 24 octobre 2019 - 18:12

Filtres Photos pour Facebook

dans Made in fan (7 réponses)

Publié par Ophaniel, le 10 janvier 2020 - 12:28

[Level up] Le forum passe au niveau 6

dans Annonces officielles (12 réponses)

Publié par Valk, le 21 janvier 2020 - 22:53

Noob, le jeu vidéo !

dans La Taverne (136 réponses)

Publié par Heretoc, le 14 septembre 2017 - 12:18

A la chasse aux HF!

dans La Taverne (59 réponses)

Publié par Ycien, le 06 décembre 2017 - 09:55

Index du forum Index du forum Chroniques d'Olydri Fanfics Olydri's Discord Short Horror Stories

Olydri's Discord Short Horror Stories

Un peu de gore dans ce monde de smourbiff
32 réponses - Page : 2 sur 2 - 1 2

RE: Olydri's Discord Short Horror Stories
le 03 février - 19:56

Il faut savoir dignement fêter l'arriver de sympathiques nouveaux membres du Discord. Bienvenue à toi Ptit Kitsune/Vixen.


Les deux représentants de commerce qui avaient frappé à la porte de Mlle Kitsune était en réalité les représentants d'une étrange secte qui tentait de la recruter en la harcelant de questions sur l’Evangile de Saint Fabien issue de la Bible de Noob, l'une brandissant une vielle boite en métal rouillée remplie de vieux cookies moisis, l'autre agitant un étrange bilboquet, mais ses connaissances théologiques avancées sur l’histoire de la Sainte Ivy lui permettait de répondre à tous les pièges qu'ils tentaient de lui tendre... Au bout d'un moment ils passèrent à la flatterie, mais la jeune femme ne se laissait pas avoir aussi facilement.

Elle profitait aussi du fait que son physique semait le doute sur son genre pour les faire galérer à deviner s'ils devaient lui dire Monsieur ou Madame et appréciait de les voir pédaler dans la semoule à ce sujet.

Après avoir échangé un regard éberlué après qu’elle ait cité par cœur les commandements de la Sainte dans leur version en sanscrit du Haut Médoc, langue utilisée par l’auteur d’origine, ils finirent par adopter un discours neutre et non genré tout en se rapprochant discrètement de leur cible…

L’homme finit par bouger à toute vitesse et la pauvre Kitsune n’eut que le temps de voir la lourde boule du bilboquet lui arriver en pleine face, tel un coup de fléau médiéval. Sa tempe émit un craquement sinistre à l’impact et elle sombra dans l’obscurité…

Elle se sentait nauséeuse, le monde semblait bouger comme un bateau. Il lui fallut plusieurs secondes pour comprendre qu’elle était portée par les épaules et les pieds après avoir été roulé dans un genre de drap sentant le renfermé.

Elle fut prise de panique en se rendant compte que la vue ne lui était pas revenue, ses yeux la faisant horriblement souffrir, et qu’elle était en plus bien ligotée. Les voix de ses ravisseurs lui parvinrent étouffées par le lainage de la carpette. Il était question de la soumettre à une ordalie pour vérifier si elle pouvait être la prophétesse promise par le prophète Heretoc.

Kitsune fut envahie de crainte : elle était tombée sur les sectateurs d’Hedëra, appelés aussi les fous d’Ivy, un groupuscule ténébreux de fanatiques tristement célèbre pour ses exactions : bucher, sacrifices humains, enlèvement et trafics de reliques. Et elle comprenait que ses deux ravisseurs n’étaient autres que les deux plus hauts responsables supposés de la secte selon les médias : Yttrium, surnommé le boucher du Wiki après le meurtre de masse perpétué dans cette bourgade de savants qui prétendaient détenir la vérité sur la Sainte Narcoleptique et qui depuis était restée ville morte, et pire, Ellana, la supposée cheffe de la secte maudite qui avait euthanasié des centaines de personnes ayant refusé de la suivre dans ses délires avec des cookies au vitriol.

Kitsune, malgré l’insupportable douleur oculaire, elle avait l’impression que des braises étaient posées sur ses yeux, tenta bien de se débattre lorsque leurs terribles mains se posèrent sur son corps entravé après qu’ils eurent déroulé le tapis qui avait servit à la transporter discrètement sur la voie publique, mais aveugle et ligotée comme elle l’était, sa tentative était vouée à l’échec.

La voix moqueuse d’Yttrium raisonna désagréablement à ses oreilles : "regarde chef, notre élue se rebiffe, c’est bon signe ! Même énucléée elle se bat encore"

Kitsune fut saisit d’horreur en comprenant que ces fous furieux lui avaient purement et simplement arraché les globes oculaires. Elle fut prise de vomissements, provoquant un hurlement de rire de son bourreau. Puis elle sentit qu’il la trainait dans un escalier, ses chevilles entravées battant douloureusement sur chaque marche, jusqu’à ce qu’ils l’allongent sur un genre de table en marbre. Le contact glacé de la pierre polie sur sa nuque et ses bras nus lui arracha de nouveaux frissons

Un anneau métallique fut placé sur sa tête, lui arrachant quelques cheveux au passage, et elle entendit une étrange psalmodie : « Argn N’Har Ftaghn Ivy R’Lhey… » Au bout d’un moment la douleur dans ses orbites s’accrut et elle eut l’impression de voir un voile rouge foncé, comme un rideau de sang, qui s’écarta et là elle fut frappée de stupeur : comme si elle voyait par l’objectif de la caméra de quelqu’un en train de filmer la scène qu’elle vivait : elle se voyait à moitié nue, allongée et ligotée sur un autel de pierre noire comme la nuit, cernée de personnes en robes de bure pourpre, dont les capuches dissimulaient les traits à l’exception d’une d’entre elles : la femme qui était venue l’enlever se tenait juste derrière l’autel, les yeux levés au ciel, en train d’incanter, les bras dressés et les main serrées sur le manche d’un poignard ornementé… Puis la lame s’abbatit !




Vixen Kitsune se réveilla en sursaut de la micro sieste qu’elle venait de faire… Quel horrible rêve ! Les infos sur BFNoob TV l’avaient bercé et elle s’était endormie au moment où l’envoyé spécial de la chaine d’information en continu faisait le récit d’une des dernières exactions de la terrible secte Hedëra. Secouant la tête pour remettre ses idées en place elle connecta son PC et se mit à la tache qu’elle s’était promise d’exécuter avant la fin de la journée : s’inscrire sur le Discord Olydri pour partager sa passion de la web série Noob avec d’autres fans. Elle fut ravie de l’accueil que lui réservèrent les premiers à lui répondre… jusqu’à ce qu’elle prête attention à leurs pseudos : Yttrium et Ellana. Elle se dépêcha de trouver une excuse bidon pour se déconnecter et, une fois l’ordinateur éteint elle eut un fou rire nerveux face à sa réaction. On frappa alors à la porte…

THE END



Édité le 04 février - 17:23 par Arnaud75

:curseur-empire :artheon-4 POURQUOI MOIIIIIIIII ?
Alias Dr No - Membre de la Guilde du Stylo Unique (a eu l'artefact sacré en main) - Mage de bataille niv 45 - PJ et MJ sur le forum - scribouillard de fanfics - Elémentaliste de l'Aurore sur le RP

Arnaud75
Contributeur Trilogie
Contributeur RPG
Sujets: 41
Messages: 4721
Inscription: 27 déc. 2013
Hors-ligne
RE: Olydri's Discord Short Horror Stories
le 12 février - 10:09

Quand Loan Tan et Adelfär (8è réincarnation de Wazamaleaume) se tire la bourre pour une redshirtisation en règle...




Inspiré de la célèbre chanson du Naheulband

*Se pensant bien à l’abri dans un buisson touffu, l’elfe Adelfär, nommé ainsi car il avait une fâcheuse tendance à rougir à chaque fois qu’il entendait une chanson d’Adèle (ça lui rappelait cette fois où il avait surpris la Nymphe des Bois Ellana se baignant dans cette petite rivière, sans le moindre morceau de tissus pour masquer ses formes pulpeuses et sa peau de satin, en chantant « hello »…) ricanait en douce du sort de son congénère Loan Tan, nommé ainsi car son teint halé qui semblait tant plaire à la jolie Nymphe donnait à sa peau la couleur du cuir tanné de frais, qui venait de se faire saucissonner par le terrifiant Troll No, surnommé ainsi par les autochtones à cause du cri récurrent de ses victimes : « Nooooooo ».*


*Sautant de buisson en buisson, l’habile habitant des bois aux oreilles pointues interrogeait le monstre sorti des plus abyssales profondeurs du Chaos sur ce que réservait le Grand Troll à sa victime. Ce dernier faisant preuve d’une rare, et probablement inquiétante si Adelfär avait eu deux sous de jugeotes, intelligence pour les créatures de son espèce répondit dans la langue de son interlocuteur sans la moindre faute de syntaxe ni accent qu’il allait en faire l’une des spécialité culinaire des fosses infernales, un elfe farcit au pommes, avant de lancer un grand coup de sa masse d’armes aux pointes rouillées dans le buisson où se dissimulait Adelfär.*


*Le jeune aventurier esquiva de très peu l’arme contondante et pris la fuite à toutes jambes, avant de revenir sur ses pas une fois certain que nul ne l’avait pris en chasse. Usant de ses talents de pisteur, il retrouva la trace du monstre et découvrit la caverne qui lui servait de cabane de chasse.*


*Devant ses yeux écarquillés d’un mélange d’horreur pure et de cruelle satisfaction de se voir débarrassé sans qu’il eut à se salir les mains de son principal rival dans la conquête du cœur (et surtout du corps) de la belle Ellana, le Troll se munit d’une vielle pique à la pointe extrêmement aiguisée où il ficha quelques fruits avant d’empaler sans autre forme de procès sa victime qui hurla plusieurs minutes avant de finir par rôtir au-dessus d’un beau feu de cuisine.*


*Hypnotisé par la scène, Adelfär ne fit pas attention au léger bruit derrière lui et eut, juste avant de tomber dans le coma, un éclair de compréhension et de vive douleur quand le casse-tête du Troll l’estourbit pour le compte…*


*Après un temps indéterminable, Adelfär sortit de la torpeur artificielle où l’avait plonger le coup de gourdin, pour se découvrir saucissonné de belle manière et entièrement nu dans un recoin de la caverne de No. Une délicieuse et entêtante odeur de viande grillée à point embaumait encore les lieux, et un coup d’œil lui permit de voir le reste de la carcasse de son compatriote dont ne subsistaient que quelques os auxquels s’attachaient quelques lambeaux de viande encore rose.*


*Prit de nausées, l’explorateur elfe sentait ses trippes se rebeller contre lui, quand l’odeur du monstre qui l’avait si habilement surpris remplaça le fumet de grillade qui l’avait fait saliver contre son gré : ce dernier tenait dans sa main gauche un bol en gré marron foncé et dans l’autre un large pinceau. Il trempa le second dans le premier et commença à badigeonner Adelfär de miel de sapin… Une nouvelle délicieuse grillade hurlante en perspective…*


*Mais l’horreur ne s’arrêta pas là pour le malheureux elfe : au moment d’être embrocher, il vit que l’invitée d’honneur à ce banquet n’était autre que la belle Nymphe qu’il courtisait sans retour depuis des mois, et que pour la première fois elle le contemplait avec appétit…*


THE END (this is the end...)



Édité mardi, à 16:53 par Arnaud75

:curseur-empire :artheon-4 POURQUOI MOIIIIIIIII ?
Alias Dr No - Membre de la Guilde du Stylo Unique (a eu l'artefact sacré en main) - Mage de bataille niv 45 - PJ et MJ sur le forum - scribouillard de fanfics - Elémentaliste de l'Aurore sur le RP

Arnaud75
Contributeur Trilogie
Contributeur RPG
Sujets: 41
Messages: 4721
Inscription: 27 déc. 2013
Hors-ligne
RE: Olydri's Discord Short Horror Stories
le 16 février - 17:31

Quand Indoril malmenée par Son Goby sur le Discord d'Heimdäl annonce qu'elle va sortir le death note puis m'appelle au secours...


Indoril's death note :

Ryuk tendit le petit carnet noir à Indoril... "tu pourrais aussi profiter de ton choix de victime pour lui transférer une part de ta malédiction tu sais ?"

Indoril dévisagea le démon de la Mort : "comment tu sais ça ?"

"Je te rappelle que savoir ce que les humains ont vécu fait partie de mon travail !" répondit le spectre goguenard.

Indoril sélectionna son stylo plume préféré dans sa trousse Hello Kitty, et de son encre violette traça quelques mots sur une page vierge du carnet, scellant ainsi le sort de ce gougeât qui l'avait éconduit quelques dizaines de minutes plus tôt... Son Goby allait payer son insolence, et de la belle manière : par Indorilation !

Son Goby faisait son bô gosse devant ses potes, tout en longeant les barres d'immeubles de la cité dans une rue en travaux. Il avait bien mouché la petite péronnelle pour laquelle Escliff, son principal concurrent au championnat régional de Mario Kart, avait craqué, devant toute la bande qui s'en gaussait encore.
Alors qu'il riait à une pique particulièrement cruelle de son bras droit, Adëlfar, il ne vit pas la plaque en tôle qui couvrait une bouche d'égout sur laquelle un pitbull avait déversé l'intégralité du contenu de son rectum...

Le pied gauche du gamer pro glissa dans le colis canin, entrainant la plaque au passage. La volte de Son Goby aurait mérité d'être filmée pour Vidéo Gag, si elle ne s'était malheureusement pas achevée par le choc de la nuque du malheureux sur le rebord du trottoir. La 3è cervicale céda à l'impact, les esquilles d'os perforant à de multiples endroits la fragile moelle épinière.

Son Gobi se rendit compte qu'il ne sentait aucune douleur malgré la force de l'impact... il ne ressentait même plus rien de toute la partie de son corps située en dessous de son menton... Il ne se rendit compte qu'au dernier moment du mouvement de glissade opéré par sa carcasse paralysée : la plaque de tôle en glissant avait révélé le trou béant qu'elle abritait et dont émanait une odeur apocalyptique : c'était le tampon de visite de l'égout quasi débordant qui recueillait toutes les eaux sales des immeubles alentours...

Ne pouvant esquisser le moindre geste du fait de la perte de contrôle sur ses membres, Son Goby finit noyé dans la fange conformément au vœu écrit d'une élégante écriture féminine à l'encre violette dans un carnet à la couverture noire comme le charbon...

FIN



Édité le 16 février - 17:34 par Arnaud75

:curseur-empire :artheon-4 POURQUOI MOIIIIIIIII ?
Alias Dr No - Membre de la Guilde du Stylo Unique (a eu l'artefact sacré en main) - Mage de bataille niv 45 - PJ et MJ sur le forum - scribouillard de fanfics - Elémentaliste de l'Aurore sur le RP

Arnaud75
Contributeur Trilogie
Contributeur RPG
Sujets: 41
Messages: 4721
Inscription: 27 déc. 2013
Hors-ligne
RE: Olydri's Discord Short Horror Stories
le 11 mars - 08:45

ça vous manquait ?

L'Horreur dans la maisonnette :

Une migraine atroce saisie un certains nombres d'habitants. Comme si une créature du fonds des âges aux griffes psioniques acérées leur malaxait le cerveau. Puis viennent les saignements de nez, d'yeux et oreilles. Les druides et prêtres se précipitent à leur secours, mais tout leur art ne suffit pas à apaiser ne serait-ce qu'un pourcentage infime de la souffrance ressentie. L'un des plus sages parmi ces sages finit par isoler la direction d'où semble provenir une onde inaudible mais aux conséquences délétères pour les personnes à l'ouïe sensible. Immédiatement une expédition est montée pour aller combattre ce mal perfide qui commence à toucher de plus en plus de gens. Une petite bicoque sans prétention s'avère être l'abri de ce que certains nomment déjà "Grand Ancien", d'autre craignant pire cataclysme encore refusant d'y mettre une autre étiquette. Une nouvelle onde sonore plus violente jaillit de la maisonnette, fauchant la moitié des belligérants. Les quelques mages survivants n'y vont pas par quatre chemin et déversent une pluie de sortilèges destructeurs qui font rapidement voler en éclats les murs en crépis, et là une vision d'horreur balaie les quelques bribes de santé mentale des spectateurs... La source de tous leurs maux est là ! Incarnée devant eux ! Et la pluie de feu, de glace et d'acide qui vient d'avoir raison de sa tanière ne la distraie en rien et ne peut interrompre la litanie obscène qui sort de sa bouche, répandant la mort et la destruction autour d'elle ! Oui ! La Némésis ultime est là et les quelques survivants désespèrent... Heretoc chante "Ritano" de Kenji Jirac sous sa douche !

Fin



Édité mardi, à 16:57 par Arnaud75

:curseur-empire :artheon-4 POURQUOI MOIIIIIIIII ?
Alias Dr No - Membre de la Guilde du Stylo Unique (a eu l'artefact sacré en main) - Mage de bataille niv 45 - PJ et MJ sur le forum - scribouillard de fanfics - Elémentaliste de l'Aurore sur le RP

Arnaud75
Contributeur Trilogie
Contributeur RPG
Sujets: 41
Messages: 4721
Inscription: 27 déc. 2013
Hors-ligne
RE: Olydri's Discord Short Horror Stories
le 15 mars - 10:48

Petite nostalgie sur les Maîtres de L'Univers, l'envie irrépressible de claquer le beignet de l'insuportable Musclor et le fait que Marius échappe depuis trop longtemps à ma vindicte...



Alors que le bourgmestre partage un pâté en croute avec l’invité d’honneur de la kermesse du village, le célèbre nécromancien Skeul’ Aitaur, voilà qu’un dégénéré de la forteresse moche du bled voisin se pointe, en pantalon couleur pistache, chemise de flanelle rosâtre accompagné de son gros chat vert de compagnie. Manifestement imbibé jusqu’au trognon du célèbre frotis de la mère Michailkaperdusoncha, tenancière da l’auberge du Singe Aphteux, le bougre se met à insulter le nécromancien qui ne lui avait rien demandé, au prétexte qu’une fois l’armée de mort vivant de Skeul’ aurait traversé le champ de navet de son grand père et saccagé la récolte… Le nécromancien a beau clamer que c’était un accident et qu’une réparation en écus sonnants et trébuchant de 4 fois la valeur de la récolte avait été versée à l’aïeul en question, le jeune alcoolique s’échauffe de plus en plus, renversant les tables et bousculant les quelques badauds qui tentent de le calmer.

Le nécromancien tente alors de lui lancer un sort d’entrave afin de l’immobiliser le temps qu’il se calme et décuve, mais le jeune dégénéré s’en offusque et, sortant de nulle part une épée sertie d’une gemme rose, il la brandit vers le ciel en hurlant : « Moi Marius’klor, par le pouvoir du kranenssaistral je détiens la force toute puissante ! »

Une profusion d’éclairs et de coups de tonnerre plus tard, notre gaillard se trouve transformé en un énorme berserker bodybuildé, en pagne de poils de Cochoboule rose à la place de ses habits. Son chat est devenu un gros tigre à dents de sabre vert, au crane couvert d’un casque immonde en plastique dur. Et le voilà qui se met à taper indifféremment sur les habitants et le pauvre nécromancien qui a bien du mal à parer la pluie de coups.

Beaucoup fuient la scène, d’autres tirent les blessés à l’abri des charrettes rangées autour de la place, quelques morts, incité par les pouvoirs du nécromancien se redressent et titubent vers le pochtron survitaminé par son invocation qui achève de transformer en cure dent les deux lances que les gardes locaux tendaient dans sa direction afin d’essayer de le maitriser. Las, les zombies ne tiennent pas deux rounds face à la colère dévastatrice du Marius en rage… jusqu’à ce que d’un revers particulièrement puissant de son glaive, il projette un plateau de petits fours qui avait miraculeusement survécu à ses assauts jusque là droit sur le costume immaculé du libraire qui regardait la scène assis sur un canapé Chesterfield en cuir vert empire, un paquet de popcorn à la main.
Devant les yeux médusés des témoins diversement planqués derrière des abris de fortune, les mignardises volantes s’immobilisent dans les airs à quelques centimètres de la lavallière rouge et du gilet gris de l’homme masqué (d’aucun s’interroge encore sur le « comment peut il avaler des popcorns à travers ce masque d’acier impénétrable ?). Un sixième sens jusque là endormi chez le berserker alerte ce dernier qui s’arrête de faire voler en miette l’armure d’os invoquée en dernier recours par Skeul’ et se tourne vers le dandy en train de rajuster son haut de forme, une aura ténébreuse ondoyant autour de ce dernier.

Foudroyant du regard l’importun qui vient de l’interrompre dans son travail de démantibulassions, le barbare bodybuildé s’apprête à massacrer le dandy, quand un réflexe de survie datant de l’époque où ses très lointains aïeux fuyaient des prédateurs géants dans les steppes du Nord et génétiquement inscrit dans son cervelet titilla le dernier neurone en état de fonctionner pendant sa transe de combat. Secouant la tête pour s’éclaircir les idées, le gaillard observe le gus en costard qui semble très en colère contre lui… un calcul rapide sur la différence entre sa masse, son épée magique, sa force herculéenne et la silhouette fine qui se dresse face à lui arrache au berserker un sourire avant qu’il ne charge.

Depuis ce jour les mères des barbares racontent à leurs petits en passe de devenir un jour berserker la triste fin du prince des steppes, Marius’klor avant de les envoyer en pèlerinage au village pour leur faire admirer la fresque que le sang et les organes internes de ce héros légendaire a laissé sur les murs du temple de Dlul…

Le libraire, entouré d’un groupe de petits barbares concentrés sur le récit qu’il vient de leur lire ferme le livre couvert de cuir vert de tigre à dent de sabre avant de leur indiquer du doigt le mur du temple derrière lui sur lequel se dessine en ombre chinoise claire sur un fond d’éclaboussure ocre la silhouette d’un nécromancien les bras dressés comme pour se protéger.

End

:curseur-empire :artheon-4 POURQUOI MOIIIIIIIII ?
Alias Dr No - Membre de la Guilde du Stylo Unique (a eu l'artefact sacré en main) - Mage de bataille niv 45 - PJ et MJ sur le forum - scribouillard de fanfics - Elémentaliste de l'Aurore sur le RP

Arnaud75
Contributeur Trilogie
Contributeur RPG
Sujets: 41
Messages: 4721
Inscription: 27 déc. 2013
Hors-ligne
RE: Olydri's Discord Short Horror Stories
le 15 mars - 18:33

Une nouvelle venue sur le Discord... bienvenue à Lulu24680

Lucienne était une petite fée ménagère, comme il en existait tant d’autre dans ce monde merveilleux du Discord. Elle aimait papoter avec ses consœurs fées du logis et était réputée pour ses traits d’esprit et ses calembours, au plus grand plaisir de la reine du royaume elfique d’Hedëra en visite depuis sa forêt magique. Les deux jeunes femmes étaient rapidement devenues amies et désormais se tutoyaient en se donnant des petits surnoms : Lulu et Ella.

Ah quel bonheur s’était de s’esbaudir sur la place du village, de se désaltérer à l’eau pure sa fontaine, de dénicher des paninis au Nutella dans l’arrière salle de l’auberge…

Mais depuis son arrivée, Lucienne se sentait comme observée de loin. Elle finit par faire part de cette désagréable sensation à sa nouvelle copine. Le visage de celle-ci se ferma soudain et Lucienne devina qu’elle retenait ses larmes. Une ombre de panique, voire de terreur pure, masqua l’éclat du regard de la reine d’Hedëra.
Lucienne insista pour comprendre le soudain changement d’humeur d’Ellana, et se rendit compte que depuis toujours quelque chose pesait sur l’âme de cette dernière malgré un masque de joie affiché quasi en permanence.

A force d’insistance, Ella finit par avouer à Lulu le terrible sort qui pesait sur les êtres peuplant le Discord. Elle avoua avoir caché cela à son amie pour préserver autant que faire se peut son innocence, mais un mal insidieux planait au-dessus de leur tête, et nul ici-bas n’était à l’abri du prédateur ultime, ce monstre auquel nul n’échappait. Tôt ou tard le tour de Lulu serait venu de toute façon. Alors Ellana déballa tout ce qu’elle savait. Comment Marius, Zazoit, Yttriium, Titan et tant d’autres avaient terminé plus souvent qu’à leur tour au cimetière en attendant qu’un druide ou un clerc ne les ressuscite…

Ils n’étaient tous que les fourmis prisonnières du vivarium qu’un gamin capricieux et cruel observait à travers la vitre et qui, de temps à autre, saisissait l’un des insectes avec des pinces rouillées pour lui arracher les pates ou lui crever l’abdomen…
Lulu, courageuse et un peu téméraire répliqua qu’en tant que fée, elle ressemblait plus à un papillon avec ses ailes colorées et duveteuses, et qu’ainsi elle ne risquait pas grand-chose d’un détraqué qui aimait torturer les fourmis…

Ellana n’eut pas le temps de prévenir son amie avant que la goute de formol ne lui atterrisse droit sur la tête, puis elle vit les gigantesques pinces se saisir du corps pétrifié de Lulu. Elle eut beau essayer de la retenir, rien n’y fit et elle finit par lâcher prise.

Dans sa bulle toxique la pauvre petite fée ne put qu’assister impuissante à sa propre fin : un pinceau étala le liquide qui allait maintenir en parfait état son corps, se sentit plaquée contre une planchette doublée d’un tissu immaculé, puis elle sentit l’aiguille lui transpercer l’estomac et vit qu’on recouvrait ce qui était désormais sa tombe d’un vitrage clair…

Les êtres féériques disposent d’une endurance à nulle autre pareille et la malheureuse agonit pendant une semaine sous les regards inquisiteurs de tous ceux qui étaient venu découvrir l’extraordinaire exposition de papillons exotiques du Dr No…

Fin



Édité mardi, à 17:25 par Arnaud75

:curseur-empire :artheon-4 POURQUOI MOIIIIIIIII ?
Alias Dr No - Membre de la Guilde du Stylo Unique (a eu l'artefact sacré en main) - Mage de bataille niv 45 - PJ et MJ sur le forum - scribouillard de fanfics - Elémentaliste de l'Aurore sur le RP

Arnaud75
Contributeur Trilogie
Contributeur RPG
Sujets: 41
Messages: 4721
Inscription: 27 déc. 2013
Hors-ligne
RE: Olydri's Discord Short Horror Stories
le 22 mars - 17:55

Un beau jour de mars, sur un Discord ami d'Olydri (celui d'Heimdal), deux modérateurs se crêpent le chignon, l'un voulant manifestement piquer la place de l'autre en disgrâce temporaire face au maître des lieux... les groupies locales (Indoril et Ellana) se précipitent au spectacle pop corn virtuels à la main Il n'en fallait pas plus pour que votre serviteur ne sorte sa plume tempée dans le cyanure...

Combat

les deux combattants ôtent leurs peignoirs en soie artificielle, l'un représentant le rappeur Djul en salle de muscu, l'autre un smourbiff rose à paillette, dévoilant leurs corps virils (enfin pour l'un d'entre eux au moins), saisissent les masses d'arme cloutées qu'on leur tend et réduisent en bouillie le malheureux journaliste qui s'est dit qu'il serait au plus près de l'action au centre de l'arène, avant de se sauter à la gorge.

Pendant environ un millionième de seconde le sort du match semble suspendu par une égalité de force entre les deux combattants avant que le champion en titre n'assène le premier coup directement sur la cage thoracique d'Adelfär... la peau et la chair tentent ce qu'elles peuvent pour limiter les dégâts, mais la force du colosse est telle que les côtes volent immédiatement en éclats. Des morceaux de chair sanglante et d'entrailles arrosent les spectatrices surexcitées qui dévorent leur pop corn sur un canapé non loin du ring, alors que le maître des lieux arrivant la bouche en cœur, cosplayé en princesse de manga, en chantant une comptine neuneue sur les bienfaits de la paix et l'amour glisse sur la rate d'Adelfär qui vient d'atterrir après une magnifique parabole sous sa Louboutin à talon de 12 cm...

La loi de Murphy régnant en maîtresse absolue dans ce récit, le sceptre en plastique made in china que tenait la princesse Heimdäl part en vol plané dans les air pour retomber en plein dans la rétine gauche de Goby qui, dans un cri de douleur, fait un pas en arrière et se prend dans les cordes, glisse sur un morceau de foie, part en arrière et se retrouve coincé au niveau du cou dans les cordes qui ont vrillée lors de sa chute, l'asphyxiant petit à petit. Les filles vomissant les morceaux de pop corn imbibés de bout d'Adelfär qu'elles ont avalés ne peuvent rien pour lui, Heimdäl est trop occupé à vérifier qu'il ne s'est pas cassé le col du fémur dans son malheur, Loan est KO suite au double coup de masse dans sa face et même le Docteur House ne pourrait rien pour ressusciter ce qu'il reste d' Adelfär... ne reste qu'une seule personne pour potentiellement secourir le champion...

Mais loi de Murphy oblige, il s'agit du plus terrible redshirteur de tous les temps... RIP Goby...
le Justicier de la Guilde arriva sur ces entrefaites et, saisi par l’horreur de la scène, se mit à distribuer à tour de bras sorts de soin, de résurrection et de ménage, tout en fusillant du regard le dandy… et sursauta en sentant que ce dernier lui souriait méchamment de derrière son masque. Cet instant de distraction eut un effet secondaire légèrement indésirable : en effet, si Ellana et Indoril se retrouvèrent assises sur un canapé impeccable, une flute de champagne dans la main droite et une assiette de canapés au caviar dans la main gauche, Heimdäl pourvu d’une hanche et d’un fémur en titane, Adelfär et Goby, chacun bien vivant et entier, avec un trophée du modérateur de la semaine en cristal dans les bras, il y eut un léger, très léger loupé sur Loan… Ce dernier était en effet devenu une jolie rousse vêtue d’une robe bavaroise à fleur, une étole de fourrure autour du cou et un chapeau ridicule planté sur le crâne. Eberlué par le sort qui s’acharnait sur lui le rédacteur en chef de la principale gazette locale poussa un cri et se rendant compte que sa voix de baryton était passé côté soprano, hurla de plus belle. Poussé par sa galanterie innée et son sens de la chevalerie, le champion de la guilde se précipita au côté de la belle pour se confondre en excuses… mal lui en prit car, bien que passé de l’autre côté de la barrière des sexes, Loan, devenu désormais LoAnna, n’avait pas perdu ses reflexes durement acquis auprès du maître de compétences Ardacos et expédia un direct du droit dans la face de Faal…

Un champion qui se prend une pêche dans la poire, ça tombe forcément dans les pommes... et ensuite ça ne ramène pas sa fraise... Et tous purent donc se régaler d'une délicieuse salade de fruit... mixée en smoothie pour Faal dont la mâchoire était trop douloureuse pour pouvoir mâcher.

:curseur-empire :artheon-4 POURQUOI MOIIIIIIIII ?
Alias Dr No - Membre de la Guilde du Stylo Unique (a eu l'artefact sacré en main) - Mage de bataille niv 45 - PJ et MJ sur le forum - scribouillard de fanfics - Elémentaliste de l'Aurore sur le RP

Arnaud75
Contributeur Trilogie
Contributeur RPG
Sujets: 41
Messages: 4721
Inscription: 27 déc. 2013
Hors-ligne
RE: Olydri's Discord Short Horror Stories
le 24 mars - 09:22

Cela faisait longtemps que notre rougissante écrevisse humaine n'avait pas été le héros d'une short horror story


Marée

Un vrombissement alerte les gardes à la porte Est du Village… enfin pas vraiment un vrombissement, plutôt une cacophonie de cliquetis et de crissement, comme si des millions de carapaces chitineuses se frottaient les unes aux autres.

Et quelques instants après leurs pires craintes se vérifient : depuis les collines de l’Est, précédées de centaines d’animaux sauvages et de monstres errants en fuite, une gigantesque marée d’écrevisses déferle vers les champs labourés, dévorant toute créature tombant devant elle en quelques centièmes de seconde.
Les cors d’alarme hurlent, les portes sont fermées et barricadées, et l’inexorable marche des millions de crustacés s’écrase contre le rempart, les écrevisses s’entassent, et leur nombre est tel que rapidement le tas monte, monte, monte jusqu’à effleurer les créneaux. Les quelques gardes qui n’ont pas souillé leurs braies et fuit comme des lâches tentent bien de repousser les bestioles comme ils le peuvent à l’aide de leurs hallebardes, mais rapidement un flot ininterrompu de décapodes les transforme en charpie à l’aide de leurs fines pinces tranchantes comme des rasoirs, ne laissant sur place que des ossements impeccablement nettoyés de toute chair.

C’est la panique, ceux qui n’ont pu trouver refuge dans des caves bien barricadées sont à leur tour dévorés vivants.

Les édiles recherchent désespérément ce qui a pu causer un tel malheur… leurs soupçons se tournent tout naturellement vers le libraire qui, depuis la terrasse de son échoppe qui, par on ne sait quelle magie impie, échappe totalement à l’invasion, liste sur son petit carnet noir les noms des victimes de la marée de crustacés. Ce dernier se sentant observé salue les notables en levant son haut de forme, puis tend le doigt vers une petite masure discrète autour de laquelle des milliers d’écrevisses se sont réunies et semblent entrer en transe, se dandinant sur leurs pates et agitant leurs pinces dans les airs…

Un escadron des meilleurs aventuriers encore en vie est dépêché sur place, les mages créant un passage à coup de sortilèges de zone aux lourds guerriers qui finissent par défoncer la porte. Leur reflexe de recul fait sursauter les spectateurs, puis ils se précipitent dans l’inconnu.
Le son mat d’une masse écrasant un crâne raisonne…

Soudainement les écrevisses semblent perdre leur coordination et fuient les rues qu’elles avaient envahies. Après quelques minutes, le calme est revenu et les survivants peuvent enfin quitter leurs cachettes. La foule se réunit autour de la petite maison et regarde les courageux aventuriers sortir le corps inconscient du responsable de ce terrible malheur qui s’est abattu sur eux pour le conduire droit au pilori en attente de son jugement…

Nul n’aurait cru le prophète qui leur aurait dit, avant ces terribles évènement, de craindre le timide et rougissant Zazoit.

FIN



Édité mardi, à 17:36 par Arnaud75

:curseur-empire :artheon-4 POURQUOI MOIIIIIIIII ?
Alias Dr No - Membre de la Guilde du Stylo Unique (a eu l'artefact sacré en main) - Mage de bataille niv 45 - PJ et MJ sur le forum - scribouillard de fanfics - Elémentaliste de l'Aurore sur le RP

Arnaud75
Contributeur Trilogie
Contributeur RPG
Sujets: 41
Messages: 4721
Inscription: 27 déc. 2013
Hors-ligne
RE: Olydri's Discord Short Horror Stories
le 26 mars - 11:02

J'ai hésité à mettre celle ci en Sin O Psis

Pumba

La librairie REDSHIRT vous propose son conte du jour tiré des tablettes de Skelos :

Yttrium dégoisait en rigolant sur l’organe d’un célèbre phacochère avec son ami Marius tout en sirotant un godet du tord boyaux de l’Auberge du Singe Aphteux, le pire bouge du Village.

Le très haut degré l’alcoolémie du breuvage avait amené les deux gars à l’état où toute parole sortant de leur bouche sortait dans un ordre aléatoire et d’une voix pâteuse.

Malheureusement pour l’un d’entre eux, un druide en pleine méditation de « communion avec la nature », lui aussi particulièrement torché à l’alcool de mycose plantaire, se tenait à la table à côté et les commentaires flatteurs d’Yttrium furent transmis, mais légèrement déformés…

Quelques minutes plus tard les cors d’alerte raisonnaient à travers le Village : une horde de plusieurs centaines de femelles phacochères géants des savanes de l’Est se précipitait vers les murailles. Il était trop tard pour tenter de fermer les portes, et rapidement les rues furent envahies, les étals des marchands renversés et plusieurs dizaines de passant broyés sous les sabots de ces cousines du sanglier géant.
Des druides furent missionnés pour tenter de comprendre le comportement étrange des animaux et quelle ne fut pas leur stupéfaction d’apprendre que ces femelles en chaleur recherchait l’ « étalon » que Dame Nature leur avait désigné, cette créature au membre aux proportions quasi-divines ! le Pumba Marius !

Afin d’éviter la destruction totale des lieux par la horde particulièrement excitée, les autorités du Village firent chercher manu militari Marius dans le sous-sol du Singe Aphteux où il s’était réfugié et le livrèrent aux femelles en rut qui repartirent avec le malheureux ligoté et bâillonné vers leurs terres de prédilection…

La légende ne dit pas ce qu’il advint du malheureux sacrifié à la libido des boules de poils drus de trois tonnes, mais l’apparition d’une nouvelle espèce de monstre errants, les hommes-sangliers date environ de cette époque. Les tératologues les plus distingués ont récemment mis en évidence que la racine génétique animale n’était pas comme on l’a longtemps cru le « sus crofa » ou sanglier commun, mais un proche parent du « phacochoreus gigantis »…

END



Édité mardi, à 17:38 par Arnaud75

:curseur-empire :artheon-4 POURQUOI MOIIIIIIIII ?
Alias Dr No - Membre de la Guilde du Stylo Unique (a eu l'artefact sacré en main) - Mage de bataille niv 45 - PJ et MJ sur le forum - scribouillard de fanfics - Elémentaliste de l'Aurore sur le RP

Arnaud75
Contributeur Trilogie
Contributeur RPG
Sujets: 41
Messages: 4721
Inscription: 27 déc. 2013
Hors-ligne
RE: Olydri's Discord Short Horror Stories
le 31 mars - 09:39

Un petit pour bien démarrer la matinée

Sacrifice !

*Une procession arrive par la porte Sud du Village. Les personnes qui la composent ont toutes le visage perdu dans l'ombre impénétrable des grandes capuches de leurs robes de bure ocre-brun. On entend une vague litanie aux paroles incompréhensibles émaner des profondeurs de leurs gorges manifestement malmenées tant le son est rauque.
La centaine de pèlerins anonymes se dirige vers la rue des temples. Les curieux qui les ont suivis commencent à blêmir car la procession se dirige tout droit vers un bâtiment qui menace ruine, entouré de palissades bardées d'avertissements en plusieurs langues dont la plupart sont décorés de têtes de morts et autres symboles indiquant un danger mortel, voire pire...*

*En quelques minutes les zélotes ont démonté assez de planches pour se frayer un passage dans les ténèbres du bâtiment décrépi et ont pris place dans la grande nef curieusement épargnée par la poussière et la décrépitude auxquelles on aurait pu s'attendre dans un endroit laissé à l'abandon pendant des décennies, si ce n'est des siècles.

L'un des pèlerins dont la robe est orné d'un étrange symbole mêlant un masque Pandora et le logo de la Triforce s'avance vers l'autel dont la surface est pourvue d'une rigole tachée d'une substance couleur rouille puis se tourne vers la foule réunie et tend un doigt ganté de pourpre vers l'une des habitantes qui, poussée par la curiosité, a suivi le mouvement. Immédiatement une dizaine de ces êtres au visage dissimulé par leur capuche se saisissent de la malheureuse Lulufol'Dailana, lui arrachent ses maigres habits et la transporte hurlante de terreur jusqu'à l'autel.

Là le Grand Prêtre dégaine un kriss ornementé de gravures obscènes et le lève bien haut tout en hurlant de sa voix cassée une immonde litanie : "Ph'nglui mglw'nafh He'retoc Ol'Ydri wgah'nagl fhtagn".
Alors d'un geste répété des milliers de fois il abat sa lame... La foule réunie pousse un soupir de satisfaction alors que le sang de la sacrifiée s'écoule dans l'astucieuse rigole citée plus haut jusqu'à une petite fiole de verre qui, une fois à moitié remplie est saisie par le célébrant qui la projette dans les ombres derrière lui...
le son du verre qui se brise interrompt la victime du coup de kriss qui protestait à haute voix sur le fait que ce n'est pas digne de mépriser à ce point les traditions du sacrifice humain en n'arrachant pas le cœur de l'offrande mais en se contentant de lui couper le gras du pouce pour n'en sortir que quelques gouttes de sang vermeil et non un flot de sang artériel comme au bon vieux temps et que cette jeunesse ne respecte plus rien...

Là dans les ténèbres du fonds du temple une pâle lueur se manifeste, faisant lentement apparaître le dessin de la statue sur laquelle la fiole s'est brisée... Le colosse de marbre noir comme le charbon commence à se mouvoir lentement... la main de pierre polie se saisit de la pauvrette encore assise sur l'autel qui un instant plus tôt fustigeait le célébrant et qui maintenant espère qu'enfin son vœu de mourir en martyre va être exhaussé en étant broyée dans cette poigne quasi-divine... Mais las, tel n'est pas son destin car le golem habité par la divinité modératrice lui chuchote un ordre impossible à ignorer : "va... me... chercher... un... café... la... stagiaire..."*

*Lulu sursaute au moment où ses tympans enregistrent cet ordre... les touches du clavier sur lequel elle s'était endormie ont laissé une trace sur sa joue et un petit filet de salive séchée orne le coin de sa lèvre. Son maître de stage la dévisage avec le regard un peu las de celui qui sait ce que c'est que de bosser un lendemain de partie du jeu de rôle Cthuluh qui a fini beaucoup trop tard pour que ça vaille la peine de se coucher avant d'aller au taf. Un peu honteuse de s'être fait prendre en pleine sieste, la stagiaire soupire en se dirigeant vers la cuisine et la divine cafetière à laquelle elle aussi ira s'abreuver pour espérer tenir au moins jusqu'au déjeuner.*



Édité mardi, à 17:42 par Arnaud75

:curseur-empire :artheon-4 POURQUOI MOIIIIIIIII ?
Alias Dr No - Membre de la Guilde du Stylo Unique (a eu l'artefact sacré en main) - Mage de bataille niv 45 - PJ et MJ sur le forum - scribouillard de fanfics - Elémentaliste de l'Aurore sur le RP

Arnaud75
Contributeur Trilogie
Contributeur RPG
Sujets: 41
Messages: 4721
Inscription: 27 déc. 2013
Hors-ligne
RE: Olydri's Discord Short Horror Stories
le 07 avril - 16:16

Quand Yttrium met en ligne un cours de Français précisant :

1- isoler la victime
2-la dévaloriser
3- inverser la culpabilité et la honte
4- menacer et faire peur
5- assurer son impunité vis-à-vis de l'entourage
6- exprimer son amour et légitimer la violence
7- escalade des violences

vous vous doutez bien qu'une vérification en règle s'imposait...


*Le Dandy se pencha par-dessus l’épaule d’Yttrium et lut le mode d’emploi que la Grande Ecole des Assassins avait par on ne sait quel hasard du destin remis entre les mains de ce dernier en vue du passage de son examen d’entrée.*

*Poussant un soupir à fendre l’âme, le redshirteur en série secoua la tête et attira le prétendant à l’accès de la plus terrible des Ecoles d’Olydri dans un recoin, entre les murs de deux maisons dépourvus de fenêtres*

*D’une voix étouffée il lui chuchota ses doutes quant à ses chances de succès, son physique mollasson étant loin de répondre aux critères ultra sélectifs de la prestigieuse Ecole.*

*D’ailleurs il s’étonnait que le jeune homme se permette de prendre ainsi la place d’autres personnes notoirement mieux qualifiées que lui, qu’il devrait se sentir honteux de priver ainsi la prestigieuse institution de potentiels membres beaucoup plus prometteurs, se rendant ainsi coupable de crime contre la criminalité !*

*Ah, quel châtiment il ne manquera pas de réserver à l’impétrant en cas d’échec pour avoir ainsi provoqué un gâchis propre à déclencher une catastrophe à l’échelle planétaire, et pour le cas où, miracle, il parviendrait à se qualifier, alors le Dandy serait contraint d’écourter immédiatement le début de carrière de l’assassin en herbe par un bain prolongé dans l’acide afin d’en effacer toute trace des annales de la Guilde…*

*Ah, peu de risque que les juges de la Guilde s’en prennent à lui, bien au contraire, ils ne manqueront pas de récompenser l’initiative de celui que même les plus grands assassins craignent, pour les avoir débarrassés d’un poids mort…*

*Mais oui Yttrium, c’est pour ton bien et le respect de la constitution de la Guilde que le Dandy qui, quelque part très loin au fond de lui, t’apprécie, va faire en sorte que ta candidature se termine silencieusement et proprement (mais douloureusement aussi), sans laisser de trace qui risquerait de faire jaser sur l’irrespect de certains aux sacro-saints versets de la charte des assassins.*

*Le candidat à l’épreuve d’assassinat senti tout d’abord une longue tige d’acier portée au rouge par la magie de l’homme masqué lui perforer d’abord le rein droit, puis le gauche. Son cri fut étouffé par la bulle de silence invoqué une fraction de seconde plus tôt. Des dizaines d’épines métalliques enduites d’un poison issu des jungles profondes du continent perdu se plantèrent dans ses cuisses, provoquant une insupportable démangeaison en même temps qu’une nécrose accélérée des tissus, paralysant sur place un Yttrium en larmes. L’homme à l’impeccable costume trois pièces sur mesure se servit ensuite de sa canne à pommeau d’acier pour briser un à un les os du malheureux, avant de lui verser dans la gorge de la lave en fusion… puis, avec une épingle tirée de son gilet, lui perfora les deux yeux… la torture dura longtemps… jusqu’à ce qu’enfin un homme inquiet se précipite vers le libraire en poussant de haut cris… « Noooon ! Arrêtez ! Aaaaah ! Mais je vais trouver qui maintenant pour jouer le rôle de l’apprenti assassin ? » Surpris le dandy se tourna vers l’importun et reconnu Cécile B 3000, le célèbre cinéaste… Bah, un druide et quelques accessoires de coutures suffiront à réparer le quiproquo se dit il en laissant le metteur en scène à genoux devant les restes encore fumants de son acteur…*

Fin



Édité mardi, à 17:45 par Arnaud75

:curseur-empire :artheon-4 POURQUOI MOIIIIIIIII ?
Alias Dr No - Membre de la Guilde du Stylo Unique (a eu l'artefact sacré en main) - Mage de bataille niv 45 - PJ et MJ sur le forum - scribouillard de fanfics - Elémentaliste de l'Aurore sur le RP

Arnaud75
Contributeur Trilogie
Contributeur RPG
Sujets: 41
Messages: 4721
Inscription: 27 déc. 2013
Hors-ligne
RE: Olydri's Discord Short Horror Stories
mardi, à 16:32

Après sa prépublication dans l'Horizon des Potins...

Soirée torride... ou presque



Un beau jour, dans un de ces mondes parallèles très ressemblant au notre avec de subtiles différences et qui ont fait le succès de nombreux auteurs de science-fiction, un jeune homme un peu coincé, au QI surdéveloppé et aimant étaler sa science sur les réseaux sociaux, était en train de rêver tout éveillé : la jeune femme qu’il tentait depuis des mois de séduire à coup de compliments déguisés, d’objets imprimés en 3D relatifs aux passions de cette dernière pour une web série à succès racontant les mésaventures d’un groupe de bras cassés dans un MMORPG, de soutien à la pseudo secte qu’elle développait en douce pour petit à petit prendre le contrôle des habitants de leur monde, bref cette charmante jeune femme venait enfin d’accepter un rendez-vous pour passer une soirée avec lui ! Une soirée toute entière, juste eux deux !

Certains habitués du principal réseau social lié à cette web série avait grillé les pathétiques tentatives de séduction du garçon, la petite Lucienne entre autre qui réclamait sans cesse en commentaire « des bisous, des bisous » à chacun de leurs échanges, mais la belle se dérobait jusque là à son numéro de charme, une fois en prétextant une catastrophe ayant abîmé l’un de ses dessins (elle avait un sacré coup de pinceau) l’obligeant à interrompre leurs échanges le temps d’éponger le café renversé, d’autres fois en lui rappelant ses multiples conseils de lectures de certaines œuvres qu’il avait jusque-là eu la flemme d’ouvrir, détournant ainsi le fil de la conversation…

Mais voilà… à force de cajoleries diverses il avait fait céder les dernières barrières de sa dulcinée et il allait enfin pouvoir la voir autrement que par le biais d’un écran d’ordinateur ou de smartphone.

Et pour cela il avait accepté l’ultime sacrifice de l’emmener voir une rediffusion sur grand écran d’un film qui le faisait frissonner d’avance d’horreur : Dirty Dancing ! Oh… le visionnage s’était plutôt bien déroulé : il avait réussi à ne pas s’endormir, ou du moins à ne pas ronfler trop fort pour attirer l’attention… et cerise sur le gâteau, elle lui avait même pris la main avant la fin ! Et il avait réussi à masquer les répercussions physiologiques que ce contact avait provoquées en lui, la bosse suspecte au niveau de son entrejambe passant inaperçue, même si un sourire débile restait accroché à son visage.

Il l’avait alors entrainée jusqu’à un petit restaurant italien qui servait à un prix tout à fait raisonnable et à portée de sa bourse de délicieux spaghettis à l’encre de seiche et un tiramisu à se damner.

Il faillit s’étouffer sur ce sublime dessert lorsque la charmante jeune femme, jusque là un peu réservée le dévisagea avec un regard de braise, sa langue venant chercher langoureusement un petit bout de mascarpone au coin de sa lèvre, puis en se mordillant la lèvre inférieure avec un petit gémissement, tout en caressant sa cheville avec le bout de son pied, avant de lui sortir de but en blanc :
« Que pourrions-nous faire maintenant pour pimenter un peu plus cette délicieuse soirée »

Il se produisit comme un court-circuit au niveau des synapses du grand adolescent encore victime de poussées d’hormones mal maîtrisées, et il fit tomber toutes les barrières mentales qui jusque-là parvenaient tant bien que mal à lui permettre de contrôler sa libido… Il se dépêcha d’aller régler l’addition au comptoir, tout en sentant encore la délicieuse sensation des orteils de la jeune femme sur son tibia, et, lui ayant pris la main, ils sortirent tous les deux dans les rues vides, sous la sombre voute céleste remplies d’étoiles complices.

Il lui répondit enfin dans un ronronnement : « tu penses à ce que je pense ? »

Elle : « Huuummmm ! Ouiiii ! »

Lui : « Des choses… des choses que la morale réprouve ? »

Elle : « Ooooh oui, des choses très sales, je suis une vilaine fille tu sais »

Lui : « Des choses très sales que tu voudrais faire avec mon corps ? »

Elle : « Oooh ! Tu me connais si bien ! »

Lui : « Alors montre-moi ! »

La jeune femme poussa un soupir à la limite de l’orgasme lorsqu’elle entendit ces mots… elle lâcha la main de son compagnon pour, d’une ferme pression de ses deux mains délicates sur la poitrine de se dernier, le plaquer contre un mur de brique, avant de littéralement coller son corps brulant de désir contre lui, plongeant son visage dans le creux de son épaule. Le jeune homme ne se sentait plus de joie et sa masculinité se manifesta aussitôt, ce que ne manqua pas de remarquer celle qui avait commencé à lui mordiller la peau du cou, la main droite de la belle caressant la soudaine turgescence pendant que la gauche attirait sa main droite à lui vers sa croupe que la cambrure de ses reins faisait ressortir, avant de le lâcher pour remonter au niveau de sa ceinture.

Il se demanda une seconde si ce fin relief qu’il devinait au toucher à travers le tissu du jean taille basse était « la ficelle du string » que sa conquête avait dû enfilé en prévision du traquenard sensuel dans lequel il était en train de tomber, mais la rigidité et le mouvement soudain de remonté de l’objet provoqua chez lui une micro seconde de distraction, avertissement malheureusement bien insuffisant.

Le pic à glace perfora la fine peau du bas du dos du jeune homme et s’enfonça dans son rein comme dans du beurre. Il voulut hurler lorsque la souffrance aigüe le déchira, mais la jeune femme avait déjà plaqué son autre main sur sa bouche pour étouffer son cri. Puis avec une rapidité démontrant une certaine habitude, elle perfora le deuxième rein, paralysant sa victime de douleur, arrosant la brique de sang.

Tombé à genoux, ses cris désormais coincés dans sa gorge, le garçon encore un peu immature contempla avec terreur celle dont il pensait avoir conquis le cœur, dressée sur ses jambes galbées légèrement écartées, se pourlécher les mains couvertes de son sang. Puis il sentit qu’elle lui saisissait les cheveux, dont la longueur lui donnait un petit côté androgyne qu’il pensait irrésistible, lui bascula de force la tête en arrière, avant de lui poinçonner la gorge et la poitrine de dizaines de coups de surin tous plus douloureux les uns que les autres, dans un déchainement de violence qui lui arrachait des petits cris de jouissance…

Alors qu’il commençait à apercevoir la fameuse lumière au bout du tunnel, il l’entendit une ultime fois déclamer sur le ton de la femme satisfaite et épuisée : « Oh oui, que je suis une vilaine fille, Huuuuummmm, si vilaine et si saaaaalllleeeee »

END

:curseur-empire :artheon-4 POURQUOI MOIIIIIIIII ?
Alias Dr No - Membre de la Guilde du Stylo Unique (a eu l'artefact sacré en main) - Mage de bataille niv 45 - PJ et MJ sur le forum - scribouillard de fanfics - Elémentaliste de l'Aurore sur le RP

Arnaud75
Contributeur Trilogie
Contributeur RPG
Sujets: 41
Messages: 4721
Inscription: 27 déc. 2013
Hors-ligne
32 réponses - Page : 2 sur 2 - 1 2

Utilisateurs parcourant ce sujet: 1 invité

Index du forum Index du forum Chroniques d'Olydri Fanfics Olydri's Discord Short Horror Stories