NOOB À LA GAME'IN DE REIMS

Conférences, projections, photos et dédicaces sur leur stand
23 et 24 Novembre 2019

NOOB AU TGS TOULOUSE GAME SHOW

conférences, projections, photos, dédicaces sur le stand OLYDRI
Du 30 Novembre au 1 Décembre

Top5 Sujets

A la chasse aux HF!

dans La Taverne (40 réponses)

Publié par Ycien, le 06 décembre 2017 - 09:55

ID: Steam / Playstation Network / Xbox Live and co

dans Petites annonces (49 réponses)

Publié par Heretoc, le 25 août 2014 - 17:52

FAQ - Le RPG NOOB

dans La Taverne (38 réponses)

Publié par Ophaniel, le 20 septembre 2017 - 17:55

Quel est votre Personnage Préféré?

dans Sondages (526 réponses)

Publié par Moka-golga, le 26 décembre 2011 - 01:06

Noob, le jeu vidéo !

dans La Taverne (112 réponses)

Publié par Heretoc, le 14 septembre 2017 - 12:18

Index du forum Index du forum Chroniques d'Olydri Fanfics Stylet et Citron

Stylet et Citron

39 réponses - Page : 2 sur 2 - 1 2

RE: Stylet et Citron
le 26 avril 2017 - 16:28

- LK : bon, moi je vais contacter quelqu’un et lui demander conseil là-dessus et je t’incite à en faire autant Antonia : côté Empire la Guilde Justice est déjà au courant de notre existence suite à l’épisode sur le bateau, et il est fort probable que Spectre le soit aussi côté ordre compte tenu de son réseau d’informateurs.
- Ant : ce qui fait que si nous agissons de manière transparente avec l’aval des Guildes dirigeantes, ça pourrait passer.
- JC : et si on leur expliquait que nous sommes un peu comme les Gagnetoriths : des gens neutres…
- DD : pas idiot : expliquons que nous sommes une bonne bande de potes désormais et que la politique des factions passe pour nous en arrière-plan du jeu pour un petit moment – comme ça ils éviteront de nous solliciter pour les combats entre factions
- LK : où alors on leur dit carrément que ce que connait l’un des membres de la Guilde, les autres le connaissent aussi et que chacun, restant fidèle à sa faction, l’informera de tout ce qui peut l’intéresser, mais ne fera pas de rétention d’info vis à vis des autres membres de la Guilde
- Ar : …
- Ant : Oui ! effectivement : nous deviendrons ainsi des émissaires fiables entre l’Empire et l’Ordre… sans servir d’espion dissimulé ! Proposons ça !
- JC : bon maintenant qu’on en a fini avec ce lourd problème de loyauté, je vous rappelle qu’un certain Oracle attend nos questions, et que si on ne les lui posent pas rapidement, d’autres vont se pointer ici et il faudra prendre un ticket pour la rencontrer !
- Ced : il a raison. Alors vous avez cogiter le problème ?
- LK : sincèrement non, cette histoire de loyauté m’a obnubilée.
- Ant : je propose ça : premièrement : Savez-vous où nous pouvons trouver des créatures appelées BlackLemonJuice, nécessaires pour les deux quêtes que nous menons ? - et deuxièmement : Pouvez-vous nous donner d’autres indications utiles pour la résolution de la quête du stylo Unique et de l’énigme de la caverne qui semblent liés ?
- Ced ! moi ça me va, j’avais à peu près les mêmes
- Ar : …
- DD : moi aussi c’est OK
- JC : OK pour moi
- LK : Oki doki
- Ant : alors c’est parti, en avant chez l’Oracle.

:curseur-empire :artheon-4 POURQUOI MOIIIIIIIII ?
Membre de la Guilde du Stylo Unique (a eu l'artefact sacré en main) - Mage de bataille niv 43 - PJ et MJ sur le forum - scribouillard de fanfics - Elémentaliste de l'Aurore sur le RP


Arnaud75

Sujets: 33
Messages: 4284
Inscription: 27 déc. 2013

Hors-ligne
RE: Stylet et Citron
le 02 mai 2017 - 19:35

CHAPITRE 18 : Informations

La Guilde repris le chemin du temple souterrain et retrouva l’Oracle dans l’état dans lequel ils l’avaient laissée, même s’il semblait que la femme de ménage soit passé depuis.

- Ant : je te salue Oracle de Piratas
- Or : Salutation Cartomancienne Antonia
- Ant : voici nos deux questions : Premièrement, savez-vous où nous pouvons trouver des créatures appelées BlackLemonJuice, nécessaires pour les deux quêtes que nous menons ? - et deuxièmement : Pouvez-vous nous donner d’autres indications utiles pour la résolution de la quête du stylo Unique et de l’énigme de la caverne qui semblent liés ?

L’Oracle ferme les yeux et se concentre intensément. Un léger halo lumineux semble sortir de tout son corps.

- La créature Mythique appelée BlackLemonJuice se terre au cœur du terrible Krakatoas dans la chaine des volcans de la région située au sud de la ville où la nuit tombe. Le chemin de rune de Cintiq te servira de guide. L’énigme du stylo connaitra son dénouement dans celui de la quête du cerbère de Cintiq. Ton endurance et celle de tes compagnons seront mises à rudes épreuves. Garde toi du fiel acide !

Le halo lumineux se dissipe et l’Oracle ouvre les yeux :

- Or : les courants des sources fondatrices ont parlé, j’espère que mes paroles te seront utiles.
- Ant : merci Oracle
- LK : j’en étais sure ! nos deux quêtes sont liées jusqu’au bout !
- JC : Waou, ça va pas être coton à trouver cet endroit !
- Ced : pas simple en effet.
- Ar : …
- DD : si c’est ça, l’enigme est simple !
- Ced : comment ça ?
- Ar : … !
- Ant : Bien sur ! C’est évident : qu’est-ce qu’on attend ! En route !
- JC : en route pour où ?
- Ced : hé c’est quoi votre délire là !
- LK : moi aussi j’aimerai comprendre
- DD : c’est simple : la ville où la nuit tombe… Tombenuit !
- Ant : oui, en revanche ça va être chaud pour le bateau… vu qu’il y a peu de chance que des joueurs HL y soient au retour !

Les compagnons rejoignent rapidement le port, paient leurs billets pour une traversée vers Keos, embarquent et croisent les doigts pour que le voyage se passe sans anicroche.
Ils assistent à la destruction d’un navire par les Léviathans à quelques encablures du leur qui passe par miracle sans être attaqué.

Après avoir soufflé de soulagement suite à cette traversée, ils prennent la direction de la région de Parow dans le but de trouver un transport vers l’est et la région de Tombenuit. L’avantage de leur nombre fait que l’on ne leur cherche pas noise pendant leur voyage sur les terres de Keos, même si plusieurs joueurs s’étonnent de cette étrange alliance entre membres de deux factions différentes.

Parvenus à Parow, il leur faut encore remplir une dizaines de quêtes secondaires afin de retrouver le bracelet de la maîtresse du gars qui connait le capitaine d’un navire qui fait la traversée.

- JC : on ne m’ôtera pas de l’idée que trouver un PNJ capable de nous téléporter là-bas aurait été plus rapide
- LK : surtout que tu n’aurais pas été ridiculisé par ce chat dans l’arrière-boutique !
- JC : N’insiste pas où je me remets à t’appeler chef… ou plutôt petit chef puisque maintenant c’est Antonia la chef ! Ou chefounette…
- LK : t’as pas intérêt !
- JC : Oui chefounette !
- DD : bon c’est pas tout, mais l’heure du dîner arrive et ce soir j’ai soirée JDR à la maison avec les potes : on va se faire un petit keutukuh…
- Ar : …
- Ant : Oui, moi aussi je vais profiter un peu de la soirée pour sortir, on se retrouve demain devant le bateau ?
- JC : OK, à demain chef !
- LK : OK pour moi aussi. Juste Antonia, je pense prévenir l’Empire pour l’Oracle ce soir
- Ant : Pas de problème, j’en ferai autant de mon côté pour l’Ordre.
- Ced : bise les filles !
- JC : euh, tu m’inclus là-dedans ?
- Ced : tu préfères un chat-bite ?
- JC : ah ! Sale pervers !
- Ced : je t’ai eu !
- DD : bien joué Cedric ! allez je déco, à plus
- Ar : …
- Ant : bye bye

Auxane se déconnecte d’Horizon 3.0. Quelle journée ! L’idée d’être sur la piste laissé par Cintiq avec ces drôles de compagnons la fait rêver quelques minutes devant son écran, la mise en veille automatique la tirant de ses pensées.

Attrapant la laisse, elle emmène Lakki pour son tour du soir et en profite pour sortir son mobile… Elle a quelques hésitations, mais, prenant un air décidé, recherche dans ses contacts et appelle…

- Th : Allo ?
- LK : Salut Thomas, c’est Auxane, je sais pas si tu te souviens…
- Th : Ah salut, ça va ?
- LK : euh, oui oui, ça va… Euh, et toi tu vas bien ?
- Th : Oui
- LK : euh, voilà, je t’appelle pour un truc à propos d’Horizon… Oh, je te dérange peut-être ?
- Th : non, ça va, tu ne me déranges pas. On est dans l’attente du retour d’Omégazell d’une instance et Saphir et Fantöm font le point sur la strat avec Heimdal : ils n’ont pas trop besoin de moi pour l’instant.
- LK : oh, tu joues là…
- Th : oui.
- LK : alors je vais aller vite : on a débloqué un truc énorme avec la Guilde sur Piratas
- Th : Oh ! Tu veux parler de cet acte de bravoure mystère à propos d’un Oracle ?
- LK : Oui, c’est ça !
- Th : Attends une seconde… Voilà, on va faire comme ça. Tu peux te connecter ce soir ?
- LK : oui, le temps de finir de promener le chien et d’avaler un morceau…
- Th : dans une demi-heure ? Devant la chambre des Guildes si ça te va.
- LK : OK, à toute
- Th : Merci Auxane.

A t’elle rêvé où Thomas a-t-il soupiré en prononçant son prénom avant de couper la communication ? Non, elle prend certainement ses désirs pour la réalité…
Comment ça désirs ! Mais je deviens folle ou quoi se dit-elle. Bon c’est vrai qu’il est plutôt beau gosse…Ah ! Auxane ! Calme toi !

Croisant son reflet dans une vitrine, Auxane se rend compte qu’elle est rouge comme une pivoine !

Auxane se contraint à finir sans accélérer la promenade de Lakki, à le nourrir et à manger un reste de salade de tomates féta avant de se reconnecter sur Horizon 3.0, un sachet de bonbons Célébration à portée de main.

Elle mène son avatar par le biais d’une téléportation jusqu’à la capitale de l’Empire, Centralis, et la chambre des Guildes. Une fois sur place, et après avoir admiré ce panorama dont elle raffole, elle envoie un MP à Ystos le druide, avatar de Thomas dans le jeu.

Elle sursaute lorsque du sol surgit soudain le druide dans son armure verte couverte de branchage.

- Ys : désolé Auxane, euh, pardon Lakki… Mais c’est le nom de ton chien !
- LK : euh, salut, c’est rien. Mais ne le dis à personne s’il te plait, je ne voudrais pas qu’on se moque de moi…
- Ys : ça te donne un petit côté Indiana Jones
- LK : hein ?
- Ys : dans le troisième film on apprend que c’est le nom de son chien quand il était ado
- LK : Ah ! oui… Tu dois me trouver bête
- Ys : Comment-ça ? … Ah ! Voilà les autres !

Effectivement, un groupe de silhouettes s’approche d’eux.

- Ys : Alors ?
- Omz : Alors que crois-tu ? Moi le futur Numéro Un, j’ai accomplis cette quête avec brio !
- Saph : Oui, et bien ne la ramène pas trop ! Si j’ai bien compris tu as encore été à deux doigts de tout faire raté parce que tu as encore été incapable de ne pas poser comme un blaireau alors que ton adversaire n’était pas encore mort
- Heim : Calme toi Saphir, après tout c’est le résultat qui compte. Bon Ystos, tu nous as fait venir pour quelque chose d’important, nous t’écoutons.
- Ys : je vous présente Lakki, je vous en avais parlé après l’épisode des Léviathans
- Heim : Ah oui, cette Guilde mixte…
- Ys : c’est ça. Il se trouve que sa Guilde a déclenché un event qui a aboutit à cette info diffusé sur les forums et que personne n’a été capable de vérifier, si ce n’est qu’un acte de bravoure a été enregistré dans les chroniques d’olydri. Vas-y lakki…
- LK : heu, salut…
- Omz : Encore une gonzesse
- Saph : Zell, ça va barder !
- Omz : Ok, Ok, je reste en retrait… (grommèle : ) tyran à soutif…
- Saph : j’ai mal entendu !
- Omz : Rien rien, faut que je me fasse couper les tifs…
- Heim : n’importe quoi, pardon, on t’a interrompue
- LK : c’est rien. Alors voilà, ma Guilde a découvert une suite de quêtes spéciales que nous sommes les seuls à pouvoir accomplir : c’est une sorte de test, comme l’a été la quête de Sourcelame…
- Fant : Intéressant, tu es sure qu’il n’y a pas moyen de les faire de notre côté ?
- LK : non, impossible – c’est le créateur du jeu lui-même qui nous l’a précisé : nous avons fondé la première Guilde dont les membres appartiennent à des factions différentes.
- Heim : Oh, ça doit soulever quelques problèmes !
- LK : oui et non : en effet d’un certain point de vue, le conflit d’intérêts est inévitable, mais on a résolu le problème très simplement : On ne cache rien à nos factions respectives, la seule limite est d’annoncer lorsqu’on informe sa faction d’un truc.
- Omz : mais c’est de la trahison !
- Saph : ça va vous surprendre, mais pour une fois je ne suis pas loin de partager son avis : si tu laisses une faction apprendre ce que tu transmets comme secret à ta faction…
- LK : mais…
- Fant : ne t’inquiète pas, je comprends ton dilemme, et personnellement je trouve que vous avez eu la bonne réaction !
- Heim : explique toi
- Fant : leur solution est la seule acceptable de tous les points de vue. Ça va les priver d’un certain nombre d’info, mais au moins ils informeront quand même leur faction respective de leurs découvertes simultanément, comme l’auraient fait deux groupes distincts réalisant la même quêtes à peu près au même moment.
- LK : comment-ça nous priver d’info ?
- Fant : on ne va pas risquer de vous dévoiler des plans d’attaque au risque que vous en discutiez et que l’un de vous, ne voulant pas trahir sa faction, l’avertisse dans le cadre de votre accord !

:curseur-empire :artheon-4 POURQUOI MOIIIIIIIII ?
Membre de la Guilde du Stylo Unique (a eu l'artefact sacré en main) - Mage de bataille niv 43 - PJ et MJ sur le forum - scribouillard de fanfics - Elémentaliste de l'Aurore sur le RP


Arnaud75

Sujets: 33
Messages: 4284
Inscription: 27 déc. 2013

Hors-ligne
RE: Stylet et Citron
le 02 mai 2017 - 19:36

- LK : oui, ça se tient. Après on est pas du genre attaché à la stratégie globale comme vous : on est surtout là pour l’aspect jeu de rôle !
- Ys : petite précision que lakki ne vous a pas donnée : il n’y a pas de membre de la Coalition dans leur groupe
- Heim : tu veux dire que seul Spectre sera informé ?
- Saph : et pas Amaras ?
- Fant : finalement leur idée me plait de plus en plus ! Voir Amaras dans la panade me réjouit d’avance !
- Heim : bon, cette question étant résolue, veux-tu bien nous donner tes informations ?
- LK : Bon, je reprends : on a débloqué ces quêtes secrètes et on a abouti dans un temple souterrain à Piratas : c’était le temple de l’Oracle, on a récupéré son âme et on l’a délivrée. Ça veut dire que désormais tout un tas de quêtes liés à cet Oracle sont ouvertes. Et jusqu’à présent nous étions les seuls à le savoir. Je dois vous avertir que l’Ordre doit être informé au même moment, conformément à la règle que nous nous sommes fixés.
- Saph : ça c’est de l’info en béton. Je contacte nos réseaux pour aller au plus vite sur place !
- LK : le temple est sous les ruines d’une ancienne boulangerie au nord de la ville.
- Heim : merci beaucoup pour ces informations ! mais pourquoi ne pas avoir cherché à accomplir vous-même ces quêtes ?
- LK : nous n’avons pas encore finit la suite de quêtes secrètes dans le cadre du test en cours… et on préfère se concentrer dessus.
- Ys : Merci beaucoup Lakki de nous avoir informés.
- LK : de rien Thom… Euh Ystos. Bon je vais y aller


Auxane se déconnecte de nouveau.

Devant la chambre des Guildes :

- Omz : Quoi ! Elle t’a appelé par ton prénom ! Tu la connais IRL ?
- Ys : heu… oui
- Omz : je rêve ou tu as hésité ? Mon Dieu ! J’ai tout compris ! Elle t’a charmé et tu es tombé dans ses filets ! Te voilà perdu pour la cause ! Vicitme d’une Fille !
- Ys : mais…
- Omz : il va falloir te reprendre en main ! Si tu l’écoutes, elle va te faire croire qu’elle a le niveau pour jouer aux jeux vidéo ! Elle va te demander de la rusher ! Comme cette garce de Gaea a fait chanter Fantöm ! Elle en avait fait sa marionnette !
- Fant : hé ! je suis là !
- Omz : Ah oui ! désolé, mais je ne peux pas laisser un camarade se faire avoir par une de ces folles furieuses de joueuse ! Ces filles sont toutes des dangers publics !
- Saph : je suis là aussi…
- Omz : Ah ! Vous ménervez ! Bon allons voir ce qu’il se passe du côté de cet Oracle…
- Heim : bien joué le changement de sujet !
- Omz : Grrrr….
- Ys : bon allons-y !
- Heim : et cette lakki alors…
- Ys : tu ne vas pas t’y mettre !

Une fois la Guilde Justice partie vers d’autres cieux, une fine silhouette se déplace d’ombre en ombres, le claquement d’un livre qu’on referme comme seul témoignage fugace de sa présence.



Édité le 02 mai 2017 - 19:39 par Arnaud75

:curseur-empire :artheon-4 POURQUOI MOIIIIIIIII ?
Membre de la Guilde du Stylo Unique (a eu l'artefact sacré en main) - Mage de bataille niv 43 - PJ et MJ sur le forum - scribouillard de fanfics - Elémentaliste de l'Aurore sur le RP


Arnaud75

Sujets: 33
Messages: 4284
Inscription: 27 déc. 2013

Hors-ligne
RE: Stylet et Citron
le 03 mai 2017 - 13:56

CHAPITRE 19 : IRL…

Une fois de plus, la sonnerie du téléphone tire Auxane de sous sa couette. Dès que sa maîtresse a soulevé un sourcil, Lakki se précipite sur elle, lui écrasant inconfortablement la vessie pendant qu’elle décroche.

- LK :Mouiii….
- Mlk : A ma petite chérie ! Tu es réveillée ! C’est parfait ! Ton père et moi revenons ce soir et je voudrai que tu préviennes Madame Da Consheso de passer un coup d’aspirateur. Nous ne ferons qu’un touch and go et repartirons après-demain : les maurice nous ont invités pour une croisière dans le Morbihan. On compte sur toi pour le dîner : prend un plat chez le traiteur d’en face. Bises bises… Tuuut Tuuut Tuuut
- Lk : moi aussi moman j’tembrasse… Grrr… oui Lakki, je me lève et on va faire ta promenade…

Après avoir pesté contre le sans-gêne de sa mère, promené le chien, pris une douche, un petit déjeuner rapide et appeler la femme de ménage de ses parents, Auxane s’attelle à sa matinée ménage : son studio d’étudiante n’étant pas très grand et sa pile de repassage raisonnable, elle expédie le tout en moins de deux heures. Elle se rend alors compte que quelqu’un lui a laissé un message, le bruit de l’aspirateur ayant couvert la sonnerie du téléphone. Son cœur rate un battement quand elle s’aperçoit qu’il s’agit de Thomas.
« Bonjour Auxane, c’est thomas. Je voulais te remercier de nouveau pour tes infos hier. On est arrivé chez l’Oracle deux minutes avant Spectre. Je crois que la Coalition n’a toujours pas intégré la nouveauté. Kevin a un entrainement ce matin, je voulais te proposer de nous retrouver pour déjeuner. Dans le même café que l’autre jour. Ça te va ? A bientôt. »

Un rencard… Un rencard !... Elle a un rencard ! Auxane reste tétanisée plusieurs secondes, l’idée lui tournant dans la tête.
Reprenant ses esprits et n’ayant pas le courage de rappeler immédiatement, elle envoi son accord par texto à Thomas.

Hésitant longuement sur la tenue à porter, elle finit par opter pour une tenue « sport mais chic à la fois » : Ballerines bleues, jean moulant-mais-pas-trop, top à motif fleuri, son tour de cou noir et ses plaques pseudo militaires qui ne la quittent jamais.
Au dernier moment, elle pense à laisser un message sur le forum de Guilde pour prévenir qu’elle n’est pas disponible avant l’après-midi et qu’elle est de corvée de dîner familial le soir même.

Arrivée au pied de son immeuble, elle se rend compte qu’elle a oublié Lakki. Elle caresse l’animal pour se faire pardonner, prend sa laisse et les voilà rapidement dans le métro.

Auxane repère rapidement Thomas à la terrasse du café. Le sourire de ce dernier lorsqu’il l’aperçoit à son tour fait bondir le cœur d’Auxane dans sa poitrine. Sa main sur son épaule lorsqu’il lui fait une bise sur la joue pour la saluer lui donne le frisson…

- Th : salut Auxane. Ça me fait plaisir que tu ais pu venir
- LK : bonjour Thomas, je suis moi aussi contente de te revoir
- Th : on a de la chance, il est encore tôt et la foule n’est pas encore arrivée – tiens, voilà un menu.

Elle effleure la main de Thomas en attrapant la carte et ne peut manquer de le voir légèrement tressaillir à ce contact. Le fait qu’il baisse soudainement les yeux en se concentrant sur les entrées la trouble un peu plus. Elle s’attache à son tour à choisir son menu.

- Serveur : bonjour, et pour les amoureux, ce sera ?
- Th et Lk : Mais on est pas un couple
- Ser : ah pardon alors, mais vu de derrière le comptoir… bref, qu’est-ce que vous désirez ?
- Th : vas y Auxane
- Lk : euh, alors en entrée tomate mozzarela
- Th : la même chose pour moi
- LK : et en plat le filet de lieu jaune
- Th : je prendrai aussi le lieu.
- Ser : et comme boisson ?
- Th : tu veux du vin ? Perso je n’en prend pas…
- LK : non, de l’eau ce sera parfait
- Th : alors une évian s’il vous plait.
- Serveur (s’éloignant): c’est parti !
- LK (rougissante) : t’as vu ! il nous a pris pour des amoureux ?
- Th : héhé, oui… c’est amusant…
- LK : … c’est ça, amusant…
- TH : …
- LK : … hum…
- Th : euh, et à part ça, quoi de neuf depuis hier soir ?
- Lk : oh pas grand-chose, mes vieux reviennent de leur cure ce soir et je vais devoir jouer le comité d’accueil… heureusement ils ne vont pas s’éterniser… Ma mère me prend pour sa boniche et me traite comme une gamine de quatre ans…
- Th : Mouai, te plains pas trop : moi et mon frère on vit chez notre grand-mère car nos parents sont toujours absent, et vu son état, c’est nous, ou plutôt moi vu l’efficacité de Kévin dans les taches ménagères qui nous tapons tout le boulot !
- LK : oh, je savais pas, désolé si je t’ai blessé avec mes chichis
- Th : ne t’inquiète pas ! il en faut plus pour me vexer !
- Serveur (arrivant à l’improviste) : voici votre eau, les entrées suivent.

Une serveuse dépose devant eux leurs entrées.

- Th : bon appétit
- LK : toi aussi !

Auxane fait alors malencontreusement tomber sa fourchette, se baisse pour la ramasser et heurte le front de Thomas qui en a fait autant. Redressant la tête, ils se dévisagent tous les deux sous la table, les lèvres légèrement entrouvertes, leurs visages se rapprochent l’un de l’autre. Auxane peut ressentir le léger souffle provoqué par la respiration de son vis-à-vis lui effleurer le visage. Les yeux écarquillés ils continuent à se rapprocher, comme pris dans un élan impossible à maîtriser…

- Voix guillerette : THOMAS ! Coucou ! L’entrainement a finit plus tôt !
- Th (se redressant soudain) : ah ! Kévin ! tu m’as fait peur
- Kev : oh, bonjour Mademoiselle ! Moi c’est Kévin !
- Th (rouge comme une pivoine) : Auxane, je te présente mon frère Kévin.
- Lk (elle aussi toute rouge, sa fourchette dans la main gauche) : euh, bonjour Kévin, moi c’est Auxane
- Kev : ah, tu es la fille dont tonton à parler l’autre jour !
- Th : oui, c’est elle.
- Kev : Cool ! Bon je m’assois ici, j’ai pas encore mangé ! tu crois qu’ils ont du flan ?
- LK : c’est marrant, je crois t’avoir déjà vu quelque part Kévin
- Kev : oh bah oui, je suis célèbre !
- Th : Kévin est champion de tennis junior. Il a gagné le dernier Rolland Carrosse.
- Lk : ah, je vois. J’avais vu un reportage sur féminine TV !
- Kev : oh oui, je me souviens ! ce coquin d’Omégazell m’avais pas dit qu’il était journaliste !
- Lk : le Omégazell de la Guilde Jusitice ?
- Kev : bah ouai ! Tu le connais ? ça veut dire que tu joues à Horizon 1.0 ! euh non, 4.8 ou alors 5.7…
- Th : c’est 3.0 Kévin, et oui, Auxane est joeuse
- Kev, c’est trop cool ! faudra que je te montre ma collection de familiers !
- Lk : euh, pourquoi pas. Tu joues quoi ?
- Kev : moi, je suis prêtre ! Comme mon papa ! et je suis niveau 100 !
- Th : et tu le croiras ou non, mais c’est surement le prêtre le plus célèbre du jeu : il a fait partie du trio qui a vaincu Arthéon de Fargoth.
- LK : Quoi ?
- Th : sans blague !
- LK : tu es donc le célèbre Sparadrap !
- Kev : oui ! Le roi des Smourbiffs - j’ai vu ça sur un forum, y’a quelqu’un qui m’a dessiné ! Trop lol of the dead !
- Serveur : Bonjour Monsieur, et pour vous ce sera ?
- Kev : euh, je sais pas … vous avez du flan ?
- Serveur : euh, oui…
- Kev : alors trois assiettes de flan !
- Serveur : mais on n’a pas encore servit les plats et vous voulez passer au dessert ?
- Kev : ah non, les flans c’est que pour moi. Mais attention, ma grand-mère en fait des super bons, alors j’espère que les vôtres seront à la hauteur !

Le serveur, après avoir échangé un regard dépité avec Thomas, repart vers les cuisines.
Pour Auxane, la suite du repas fini dans une sorte de flou artistique, la seule chose qu’elle retient étant les quelques regards échangés avec Thomas. Ce dernier offre galamment de payer pour eux trois, ce qu’Auxane ne parvient pas à refuser.
Au moment de se séparer, Kévin lui sert joyeusement la main et commence à sautiller vers un arrêt de bus tout proche. Elle échange une bise avec thomas et remarque qu’il tremble comme elle…
Lakki et elle commencent à repartir vers la bouche de métro, mais elle parvient à entendre :

- Kev : hé Thomas ! pourquoi t’es tout rouge
- Th : comment ça ?
- Kev : bah tu l’as embrassée ! Et maintenant t’es tout rouge !

Auxane se dépêche de descendre les escaliers vers le quai…

Arrivé dans sa rue, elle fait un détour rapide par la boutique du traiteur pour récupérer un poulet roti et un taboulé oriental pour le dîner. Elle achète ensuite une part de Cantal, une barquette de glace à la vanille et du pain, certaine que si elle avait omis ces indispensables victuailles, sa mère l’aurait agonie de sottises. Elle dépose ses courses dans l’appartement de ses parents, situé deux étages sous son studio puis rentre et se connecte directement à Horizon 3.0 pour ne pas avoir à repenser tout de suite à ce déjeuner.

Les messages sur le t’chat de guilde lui apprennent que les autres sont partis un peu à droite à gauche pour récupérer des XP en vue de la prochaine épreuve. Antonia a eu l’idée de tenter d’abord un rush général pour gagner assez de niveau pour passer un palier de la tour Galamadriabouyak avant d’accomplir le raid dans les volcans.
Lakki va donc retrouver Arnaud75, Dédé et Cédric qui ont commencé un donjon. Après avoir piller trois fois l’instance et récupérer à peu près tous les loots disponibles, ils enchainent sur plusieurs petites quêtes. Ils finissent vers 18h30 par avoir tous atteints le niveau 30 (sauf Cédric, déjà bien au-delà) et conviennent de passer la tour le lendemain matin, avant de reprendre une séance intensive de rush pour finir au niveau 40 à la fin de la semaine.

:curseur-empire :artheon-4 POURQUOI MOIIIIIIIII ?
Membre de la Guilde du Stylo Unique (a eu l'artefact sacré en main) - Mage de bataille niv 43 - PJ et MJ sur le forum - scribouillard de fanfics - Elémentaliste de l'Aurore sur le RP


Arnaud75

Sujets: 33
Messages: 4284
Inscription: 27 déc. 2013

Hors-ligne
RE: Stylet et Citron
le 03 mai 2017 - 13:56

Une fois déconnectée, Auxane reprend une douche, remet sa tenue passe partout (t-shit noir , pantalon de treillis noir, doc Marteen’s) et va dans l’appartement parental préparer la soirée.
Ces derniers débarquent une heure plus tard, pose leurs bagages en vrac dans l’entrée, embrassent leur fille sur le front et fonce faire un brin de toilette avant de passer à table.
Le léger regard de reproche de sa mère sur le choix du menu fait littéralement bouillir Auxane de rage, mais comme elle ne fait aucun commentaire, Auxane ne peut répliquer.
Au bout d’une bonne demi-heure à disserter sur les bienfaits de la cure, les kilos en trop de Monique, et autre banalité, Auxane subit un interrogatoire en règle de sa mère sur ce fameux Thomas… C’est pas possible se dit elle, elle a un sixième sens pour appuyer là où ça fait mal ou quoi ? se demande Auxane qui a bien du mal à botter en touche. Sa mère, devant ses réponses évasives finit par laisser tomber, sans lui jeter un regard lourd de sens…
Auxane se dépêche de finir sa part de glace et, embrassant rapidement père et mère, les quitte dès qu’elle estime qu’il n’est pas indécent de le faire sur un « je vais pas vous déranger plus longtemps, vous devez être fatigués du voyage ! »

Une fois la sécurité de son studio et son compagnon à quatre pattes retrouvés, elle se détend enfin dans un long soupir de soulagement.

:curseur-empire :artheon-4 POURQUOI MOIIIIIIIII ?
Membre de la Guilde du Stylo Unique (a eu l'artefact sacré en main) - Mage de bataille niv 43 - PJ et MJ sur le forum - scribouillard de fanfics - Elémentaliste de l'Aurore sur le RP


Arnaud75

Sujets: 33
Messages: 4284
Inscription: 27 déc. 2013

Hors-ligne
RE: Stylet et Citron
le 03 mai 2017 - 20:07

CHAPITRE 20 : La tour Galamadriabouyak

Quelque part au fin fond de la Loraine…

La jeune femme s’étire langoureusement devant sa fenêtre, ses cheveux blonds légèrement ondulés caressant ses épaules dénudées. Le soleil à peine levé fait briller la fine rosée recouvrant la pelouse, découpant en contre-jour sa silhouette gracile. Elle poursuit son périple jusqu’à une cuisine vaste, équipée des derniers éléments modernes sur des meubles plutôt rustiques, assortis à la charpente ancienne de la demeure, dont l’indispensable Vorverk et la non moins indispensable cafetière Noobespresso dont elle actionne le bouton on/off de ses doigts fins et racés. Puis, rajustant la fine bretelle du débardeur lui servant de haut de pyjama, elle prend la direction de la salle d’eau, se cogne le petit orteil au pied d’une chaise trainant par là…

- Ant : P***** de B***** de M**** ça fait mal ! Déjà que j’ai survécu à ces pignoufs d’ados que je me suis fadée toute l’année, voilà que le mobilier se met aussi à vouloir ma peau ! Arrrrrr !

Et sur ces belles paroles, la blonde cheftaine de la guilde du Stylo Unique part en boitant prendre sa douche matinale en maudissant Ikéa, Roche Beaubois et tous les fabricants de meubles de France et de Navarre.

Au même moment, du côté de Paris

Auxane se réveille en sursaut : les aboiements de Lakki l’ayant brusquement tiré d’un rêve ùu un beau druide… Un raclement derrière sa porte d’entrée. Saisissant une réplique d’épée du manga SAO glané lors d’une convention, Auxane approche de la porte et maudit ses parents de ne pas avoir installé un judas. Elle écarte Lakki du passage du bout de son pied nu, attrape la poignée, et ouvre brusquement la porte pour surprendre le visiteur indésirable qui a osé profaner son sommeil ! La petite boule de poils noire et blanche qui bondit et fuit à l’autre bout du palier la fait sursauter ! Fichu chat et fichu voisine qui l’a encore laissé sortir sans s’en apercevoir. Elle prend le temps d’enfiler un jogging et va frapper chez la petite vieille qui occupe l’appartement au bout du couloir. Cette dernière la remercie d’avoir une fois de plus sauvé son minou et pour la remercier lui offre un paquet de chouquettes.

Estimant n’avoir pas trop perdu au change, Auxanne se prépare, promène le chien, lui donne un gâteau au retour et allume son PC, une chouquette entre les dents, son mug StarWars rempli de thé au jasmin fumant.

Elle a la surprise de voir qu’elle n’est pas la seule à avoir eu un réveil matinal : Antonia, Arnaud, dédé et JC étant connectés.

- Ant : ah salut lakki. Bon je te la fait courte : je me suis pété un orteil ce matin… arrête de rire JC ou je te colle une carte boule de foudre dans la tronche ! … donc je dois aller passer une radio et touti quanti. Je ne pourrai donc pas vous accompagner dans la tour ce matin comme prévu. Cédric doit appeler une de ses copines qui devrait pouvoir me remplacer.
- JC : quoi ! Cédric a des copines ? Je le croyais orienté copains…
- Ant : ta grande gueule te vaudra des problèmes un jour… Mais je te laisse voir ça directement avec lui…
- Ar : …
- Ant : non je ne sais pas qui c’est. Il a prévu qu’elle vous retrouve au pied de la tour
- LK : DD m’a fait un message indiquant qu’il nous rejoindra là-bas aussi.
- JC : OK ! Chefounette, allons rejoindre les téléporteurs !
- Ant. : trainez pas trop à passer votre étage ! y’a encore du taf avant que vous ayez le niveau pour les régions volcaniques !
- LK : on fera de notre mieux !
- Ant : bon, y’a mon taxi qui m’attend pour me conduire à l’hosto… A très vite.

Les trois compères rejoignent le téléporteur voisin et se retrouve instantanément transportés au pied de la Tour de l’héritage. Ils y retrouvent Dédé qui fait les cents pas devant l’édifice. Une fois les salutations d’usage effectuées, ils patientent quelques minutes…

- JC : bon, elle arrive la copine de Cédric ?
- DD : c’est vrai, ça fait dix minutes qu’on poireaute
- AR : ….
- DD : toi tu as toutes les patiences, mais pas nous !
- LK : quelqu’un connait son nom ?
- (voix de JC) : Ziguia !
- DD : hein !
- Ar : … ?
- LK : tu la connais
- JC : mais j’ai rien dit ! c’est pas moi
- (voix de Dédé) : non, c’est moi !
- LK : c’est quoi cette blague ?
- Ar (le doigt tendu vers le sol) : …
- LK : c’est quoi cette carte ?
- JC : une embuscade !

Dans un éclair la carte plantée dans le sol disparait, dévoilant la présence d’une charmante représentante de l’ordre, à la peau noire comme la nuit et aux yeux violets malicieux !

- Z : bonjour membres de la Guilde du Stylo Unique ! Je suis Ziguia, cartomancienne et éclaireuse pour la Guilde du Mystère que dirige indirectement Spectre. En remerciements des informations qui nous ont été transmises par Cédric et Antonia, et au nom de ma vieille… amitié pour Cédric, je vais vous servir de guide pour l’étage que vous devez parcourir. Ecouter mes conseils et cela devrait passer comme une lettre à la poste.
- JC : whaou ! le canon ! et cette voix suave !
- Ar : …
- DD : il a raison calme toi garçon !
- Z : ravi de te faire cet effet ! Tu préfères mourir lentement dans d’atroce souffrance ou dans d’atroces souffrances lentement ?
- LK : je vois pas la différence… mais si je peux aider… je dois avoir un sort d’entrave…
- Z : toi non plus tu n’apprécies pas les machos ?
- LK : pas trop non…
- Ar (tendant le doigt vers le curseur de Ziguia) : … !
- JC : quoi encore, ça m’énerve de pas te comprendre !
- DD : héhéhé ! JC, le grand te signale juste que notre charmante guide est niveau 100 et qu’elle peut te pulvériser d’un mouvement de cil sans que ça la décoiffe…
- JC : effectivement… Mais je suis incapable de rester insensible devant la beauté d’une Olydrienne aussi classe…
- Z : vil flatteur ! Bon, c’est pas tout, mais j’ai d’autres taches qui m’attendent, alors plus vite on finit, plus vite je suis libre….
- LK : on te suit Ziguia
- Z : voilà le Vortex. (poussant violemment JC à travers) les imbéciles d’abord !
De l’autre côté du Vortex, nos héros se retrouvent sur un petit sentier forestier. JC a vite fait d’apercevoir le point d’exclamation dépassant d’un buisson.

- JC : là, un pNJ
- DD : Ah, je le reconnais ! c’est la mission avec les Prédators…
- LK : bizare ça, je l’ai aussi faite. On devrait pas pouvoir refaire deux fois la même mission non ?
- Z : vous bilez pas les newbies, y’a une seconde quête avec ce perso : va falloir retrouver les membres perdus de sa section de combat. Ils sont bien dissimulés mais je sais où sont leur planques. Le problème c’est que des vagues de sans-âmes vont envahir la map, et si on ne se dépêche pas, on sera submergés – toute les minutes une vague va arriver, deux fois plus nombreuses que la précédente, la première commence à un, puis deux, puis 4 etc…
Y’a six gugusses à récupérer et à ramener vivant ici si vous voulez le maximum de loot, sinon quatre suffisent à débloquer le niveau.

Ziguia trace rapidement un shéma au sol : « on est là, le PNJ ici, les six gusses sont dans ces zones ici, là et là – la strat la plus simple : faites deux équipes pour commencer et ratisser ces deux zones là, moi je commence la troisième seule. Dans quatre - cinq minutes maximum vous devriez avoir trouvé le premier et être revenus. Après il faudra que l’un de nous reste ici pour couvrir les PNJ ce sera moi, comme ça je pourrais continuer à vous guider tout en sauvegardant les péons – les sans-âmes arriveront par le nord – donc les deux équipes vous fouillez au sud et dès que vous en avez un, vous rappliquez dare dare.
Avec un peu de bol vous réussirez à en trouver un de plus dans la première ou la seconde partie… Après il faudra voir si on se tente le dernier … des questions ?

- LK : non, ça me parais clair. Juste une remarque : il n’y a pas de raison que tu n’aies pas ta part des loots… tu sembles vouloir tout nous laisser…
- Z : t’es mignone toi, je t’aime bien… Que veux tu que je fasse de tes joujous niveau 30 ? Et j’ai assez de crédit pour acheter un petit village…
- Ar : …
- Z : t’as raison beau gosse, c’est l’intention qui compte !
- Ar : … !
- Z : ah OK, chasse gardée alors…
- LK : Dédé, tu peux traduire ?
- DD : oh c’est rien, le grand explique qu’il est heureux en ménage et insensible à toute forme de séduction
- JC (grifonnant rapidement dans son carnet) : ohoh, marié le mago ! intéressant !
- Z : bon, si tout le monde est d’accord, vous commencez à progresser et moi je lance la quête dans 30 secondes
- LK : OK c’est parti ! JC avec moi, Dédé et Arnaud ensembles vu qu’on te comprend jamais !

Une fois en poste, lakki et JC voit la mission s’afficher sur leurs consoles. Tirant sa pipe de son sac ainsi qu’un drôle d’artéfact plein d’engrenages, JC prend la tête de leur binôme et met seulement une minute à trouver leur cible.

- JC : le second n’est pas loin, on essaye de le ramasser et on fonce au rendez-vous ?
- LK : ça me va.

Lakki se charge de soutenir le vétéran blessé qu’ils viennent de trouver. Grace à son appareil, JC repère le second, l’attrape au passage et, chargés de leur fardeaux, ils reprennent le sentier vers le lieu de rassemblement. Ils arrivent en même temps que Ziguia qui porte un autre vétéran sur son épaule comme s’il s’agissait d’une brindille.
- Z : cool, vous en avez choper deux ! Bon j’ai eu les sept premiers sans-âmes, mais ça va s’accélérer. Je pense pouvoir choper le second côté nord si l’un de vous m’accompagne tout de suite.
- LK : vas-y JC, avec ton détecteur ça ira plus vite.
- JC : OK, tu es sure de toi ?
- LK : Voilà Arnaud et Dédé avec leur premier vétéran : foncez, je leur explique.

Ziguia en tête, Ils filent vers la zone nord, alors que huit sans-âmes s’approchent du campement central. Une boule de feu d’Arnaud en réduit six en cendres et lakki achève les deux derniers d’un éclair bien senti.

:curseur-empire :artheon-4 POURQUOI MOIIIIIIIII ?
Membre de la Guilde du Stylo Unique (a eu l'artefact sacré en main) - Mage de bataille niv 43 - PJ et MJ sur le forum - scribouillard de fanfics - Elémentaliste de l'Aurore sur le RP


Arnaud75

Sujets: 33
Messages: 4284
Inscription: 27 déc. 2013

Hors-ligne
RE: Stylet et Citron
le 03 mai 2017 - 20:08

- DD : Hanzaplastoum !
- LK : mais je suis pas blessée !
- DD : c’est pour eux : regarde, maintenant ils peuvent tenir une arme !

Effectivement, les vétéran s’emparent de fusils et guettent l’arrivée des prochain sans-âmes

- LK : parfait ! bon, Ziguia et JC sont partis chercher le second du nord, retournez vite dans votre zone ! on va réussir à ramener les six !
- Ar : …
- DD : OK le grand, on fonce. Bonne chance Lakki

A peine ont-ils disparu derrière une crête qu’une masse de seize sans-âmes approche. Les balles des vétérans les ralentissent quelques peu et Lakki parvient de justesse à les arrêter avant qu’ils pénètrent dans le camp. A ce train-là elle aura épuisé son mana à la prochaine vague…

Une minute se passe et une horde de 32 sans âmes se pointe au bout du chemin et commence à courir vers le campement. Lakki se rend compte que non seulement le nombre de sans âme augmente, mais aussi leurs capacités. Elle envoie un sort de zone pour créer une patinoire sous les pieds des assaillant, histoire de les ralentir et permettre ses alliés PNJ de les aligner, puis, repérant une gourde dans un des paquetage, elle tente une folie, la débouche et invoque…

- Kraken : QUOI ENCORE ! on ne peut plus faire sa sieste peinard sous un rocher dans l’océan ! il faut que Madame ait un besoin pressant !
- LK : là des ennemis !
- Krk : oui et alors ! tu ne peux pas te débrouiller pour une fois ? Oh et regarde dans quoi tu m’as invoqué ! Après la flaque de boue, la gourde d’eau croupie puant l’haleine avinée du soldat !
- LK : c’est un ordre ! attaque ces sans-âmes !
- Krk : et si j’ai pas envie ?
- LK : je te rappelle ton pacte !
- Krk : pfff, toujours à la ramener avec ce pacte… bon j’y vais.

La vingtaine de sans-âmes parvenus à la barrière du campement se fait balayer par la multitude de coups de tentacules de l’invocation qui disparait aussitôt sur un bruit de bouche grossier à l’attention de sa maîtresse.

- LK : bon, voilà, au prochain coup on est finit… grouillez-vous les gars !

La voix de la cartomancienne dans son dos la prend par surprise et Auxane en fait tomber sa souris, provoquant une danse inopinée de son avatar !
- Z : en voici un de plus. Bon on va t’aider à les repousser, mais la vague suivante va être dure à battre. Tinet, j’avais jamais pensé qu’on pouvait soigner ces PNJ. Riche idée que vous avez eu.
- LK : tout le mérite reviens à Dédé.
- JC : là ils arrivent
- LK qui Dédé et Arnaud
- Z : non les sans âmes !

Une nouvelle horde de mobs se précipite sur eux. Les sorts, tirs et cartes fusent, faisant tomber un à un les ennemis, mais ces derniers en surnombre arrivent au corps à corps.
Lakki a tout juste assez de mana pour s’invoquer une armure et frappe de tout côté avec sa dague pendant que sa barre de vie commence à descendre sous les coups.
JC aussi lutte farouchement pour ne pas se laisser déborder. Ziguia elle parvient plus facilement à écarter ses adversaires, mais doit se concentrer pour éviter que les monstres ne s’en prennent au groupe qu’ils doivent protéger.
Il ne leur reste plus que deux adversaires chacun quand Lakki voit avec horreur l’armée de sans âmes qui vient de poper et lance son assaut

- LK : merde ! voilà les suivants !
- JC : bon, on n’a qu’à mettre fin à la quête, on a rempli le minimum syndical et même plus !
- Z : laissons leur encore trente seconde, on devrait pouvoir tenir. Tiens Lakki, une potion de mana !
- LK : merci !
- JC : je n’ai quasiment plus de gadgets offensifs… bon allons y !

Lakki relance son sort de patinoire que Ziguia renforce d’une carte de foudre, blessant un grand nombre d’adversaires et en terrassant une poignée. Une ou deux bombes de JC achèvent une autre dizaine de mobs. Alors que la déferlante semble ineluctablement les dominer, une langue de flamme s’ouvre un chemin dans la masse et Arnaud d et dédé, le corps du dernier vétéran sur l’épaule, parviennent in extremis dans le camp. Le PNJ principal sort alors une pierre de téléportation…

Les voilà tous dans un bunker, une scène de guerre contre les sans-âme en toile de fond. Le PNJ les remercie d’avoir sauvé la compagnie bravo et leur remet un coffre métallique chargé de crédit et de diverses pièces d’équipement.

Une fois sortis de la tour, Lakki remercie solennellement Ziguia qui les quitte sur un sourire et une phrase énigmatique : « je dois vous laisser, j’ai mon smourbiff qui réclame son biberon… »

Les trois compères échangent un regards, sourient et se mettent à exécuter une danse de la victoire !
Kurash les rejoints sur ces entrefaites et les félicite !

- Ku, bon maintenant direction le maître des compétences !
- LK : c’est parti ! Tiens, y’avait du stuff guerrier, des poignets de force.
- Ku : merci !



Édité le 03 mai 2017 - 20:09 par Arnaud75

:curseur-empire :artheon-4 POURQUOI MOIIIIIIIII ?
Membre de la Guilde du Stylo Unique (a eu l'artefact sacré en main) - Mage de bataille niv 43 - PJ et MJ sur le forum - scribouillard de fanfics - Elémentaliste de l'Aurore sur le RP


Arnaud75

Sujets: 33
Messages: 4284
Inscription: 27 déc. 2013

Hors-ligne
RE: Stylet et Citron
le 05 mai 2017 - 12:37

CHAPITRE 21 : Rush Hour !

Après une bonne heure passée à se taper dessus et à se poursuivre dans tous les sens afin de débloquer leurs nouvelles compétences, nos héros se dirige vers le donjon de LaBelleNièce, gardé par le fantôme de la nièce du baron de Mortegarde et première instance accessible pour les niveaux 30 à 40.
Ils ont le plaisir d’y retrouver Cédric et Antonia.

- Lk : hé, salut vous deux. Alors Antonia, ce pied
- Ant : m’en parle pas, je me suis fêlée le petit orteil. Y’a rien à faire à part bouffer du paracétamol et des anti-inflammatoires…
- DD : je te conseille de prendre des granules d’arnica montana à la pharmacie
- JC : c’est quoi ces trucs
- DD : c’est de l’homéopathie – ça aide à accélérer le processus de réparation et de résorption de l’hématome.
- Ant : mouais, j’essayerai
- Ced : bon, alors d’abord félicitation pour votre passage dans la tour de l’héritage, maintenant va falloir taper du mob pour progresser
- Ar : …
- Ant : OK, on y va ?

Grace à l’aide des deux plus hauts niveaux de la Guilde, traverser le donjon s’apparente plus à une promenade de santé qu’à autre chose, le clou de leur premier passage étant l’élimination de JC par un pauvre zombie de base : il est en effet resté immobile, fasciné par la beauté de la nièce Mortegarde… la belle Kalindra, dont le fantôme n'est pas sans rapeler une certaine Athéna dans un célèbre manga. La quintuple répétition de l’instance leur fait gagner quelques niveaux (le 35ème !) et récupérer un stuff à peu près complet chacun. Seul Kurash boude un peu, le heaume qu’il a récupéré n’étant utilisable qu’au niveau 36 qu’il n’a pas encore atteint.

- Ant : bon, je voudrai vous soumettre une idée : y’a une série de quêtes individuelles à partir du niveau 35 dans chaque faction qui permettent une progression rapide : elles sont données dans les Capitales par les alchimistes. Cédric et moi pouvons nous charger de rusher Kurash dessus côté Ordre, en revanche côté Empire on va pas pouvoir faire grand-chose pour vous…
- JC : effectivement, l’idée est bonne, mais je ne connais personne qui pourrait nous rusher…
- LK : moi je peux tenter un truc. Je vois ce que ça donne et on en reparle après le dîner…
- Ar : ….
- DD : boudiou ! Moi non plus j’avais pas vu le temps passer !
- Ku : Alors OK, on fait comme ça – on se tient au courant sur le forum de guilde.
- Ced : ça marche !
- Ar : …
- Ant : oui, bonne soirée – allez la bleusaille, notre cher alchimiste en chef va te faire un peu transpirer, mais c’est pour ton bien !
- KU : j’en révais…
- LK : à plus !

Déconnexion

Auxane réfléchit enfin à l’idée qu’elle a eue. Acceptera-t-il de l’aider ? « Bon, ma fille, si tu ne tentes rien… » se dit-elle en attrapant la laisse de Lakki et son mobile. Arrivée en bas de l’immeuble et avant que le chien n’ai dressé la patte sur le premier réverbère du coin, elle a déclenché l’appel d’un doigt un peu tremblant.

- Th : Oui allo ?
- Lk : Salut Thomas, heu c’est Auxane, je te dérange pas ?
- Th : non pas du tout. Je viens de finir de dîner et je ne retrouve les autres qu’après 22 heures 30. Saphir a un dîner, Heimdal est dans un train et Fantöm est en train de soloter une instance. Comme Kevin dort après son entrainement, je ne vais pas brancher mon reroll ce soir.
- Lk : super ! tu es donc tout disponible pour moi !
- Th (la voix légèrement troublée) : euh, comment ça « disponible »
- Lk (se rendant compte du double sens potentiel de sa déclaration) : euh, libre je veux dire… enfin, non, pas comme ça, mais … Zut ! j’arrive pas à le dire
- TH (angoissé) : à dire quoi ?
- Lk : Bon ça va sortir un peu abruptement : Je voudrai que tu me prenne, euh, maintenant là… euh, que tu me prenne en même temps que deux trois copains…
- Th : HEIN !
- Lk (piquant un fard à la grande surprise des passants) : non ! non ! non ! Peux-tu me prendre comme équipière dans le jeu pour me rusher avec quelques compagnons ?
- Th : (soupirant de soulagement) : ahhhh. Euh, ben oui, pourquoi pas. En revanche je n’aurai que deux ou trois heures max à vous consacrer
- LK : Oh là là, désolée, je trouvais pas mes mots. Merci Thomas, t’es un amour !
- Th : (chuchotant pour lui-même sans se rendre compte qu’il est audible) toi aussi…
- LK : !!!!!!
- Th : hum ! On se retrouve devant la chambre des Guildes dans un quart d’heure ?
- LK : OK, à tout de suite.

Lakki est un peu surpris que sa maîtresse accélère soudain le pas, mais suis fidèlement Auxane pour le reste (écourté de quelques minutes) de la balade.

Aussi vite qu’elle le peut, Auxane se reconnecte et envoie un message à ses équipier pour qu’ils la rejoignent à Centralis devant la Chambre des Guildes.

- Lk : salut les gars ! Cool qu’on soit tout là. Bon j’ai trouvé quelqu’un pour nous aider !
- Ar : …
- DD : oui, moi aussi je dis « super » !
- JC : hé hé : Lakki, je te propose un jeu débile en attendant : je te pose des questions pour deviner l’identité de ton ami et tu ne réponds que par oui ou par non : OK ?
- Lk : si ça t’amuse ! Mais tu vas galérer !
- JC : hé hé ! alors parions… Un bisou in game !
- Lk : t’as de ces idées ! OK pour une bise in game sur le nez si tu devines en moins de trois questions !
- JC : pari tenu ! Alors première question : est-ce un garçon ?
- Lk : oui, plus qu’une question pour avoir la récompense !
- JC : alors, serait-ce le meilleur druide d’Olydri, celui qui t’as tapé dans l’œil, plus connu sous le pseudonyme d’Ystos ?
- Lk : QUOI ? Mais comment…. ?
- JC : j’ai gagné un bisous ! j’ai gagné un bisou !
- Ar : …. !
- DD : là c’est sûr, il t’as bien eu ! Le bisou, le bisou !
- Lk : va falloir que tu m’expliques !
- JC : tut tut tut, c’est secret ! Allez, mon bisou !

L’avatar d’Auxane se penche légèrement pour embrasser le nez du néogicien de la bande… Juste au moment où pope le druide…

- Ys : oh !
- Lk (d’une voix gênée) : ah ! salut Tho… euh Ystos ! merci d’être venu
- Ys (la voix un peu froide) : j’interromps quelque chose ?
- Lk : euh, non, non, juste un pari débile que j’ai perdu
- JC : aucune jolie Olydrienne ne résiste à mon charme !
- Lk (donnant un coup à JC) : non mais quel mufle !
- Ar : ….
- DD : tu l’as dit bouffi !
- Lk : bon, ça suffit les bêtises ! JC, je suppose que tu es fier de toi ? Y’a pas de quoi !
- JC : désolé, mais c’était trop tentant !
- Ys : Et si nous en revenions à nos moutons plutôt que de torturer votre camarade ?
- DD : pardon Ystos, mais JC a un don pour déclencher les situations les plus absurdes et gênantes…
- Ar : …..
- Ys : oh, de rien. Effectivement je connais Lakki IRL.
- LK : tu l’as compris ?!?
- Ys : bah oui !
- JC : mais c’est pas vrai ça ! Comment font-ils ?
- DD : si tu sais pas, c’est que t’as pas le niveau !
- JC : dis donc mon ptit père, la complainte de la Compagnie du Chien rugissant ça te parle ? Tu sais ce qui se passe quand on s’attaque au niveau d’un joueur ?....
- DD : (prenant une voix grave et imitant le bruit d’un respirateur) : JC, Je ne suis pas ton père !
- LK : quand vous aurez finit de chercher qui pisse le plus loin faîtes nous signe !
- Ar : …
- Ys : oui, Lakki a raison. Je n’ai pas toute la soirée pour vous aider à monter vos niveaux.
- LK : on te suit Tho… euh Ystos

Après quelques minutes de recherche dans Centralis, le groupe se retrouve face à l’un des pire cauchemar des joueurs d’Horizon 3.0, où plutôt « des » pires cauchemars : les alchimistes Barthémulius et Nostariat, un gros point d’exclamation vert au-dessus de leur têtes.

- Ys : vas y Lakki, lance la quête
- LK : Bonjour alchimistes, je vois que vous avez besoin d’aide
- Bart : Qu’ouïe-je ? Une gueuse se présente à nous ?
- Nos : Bah, ne fais pas attention à sa médiocre qualité ! Elle pourra parfaitement remplir la tâche que nous cherchons à confier à un sous-fifre de passage.
- Bar : Tu as raison Nostariat, si effectivement cette mission est très largement en dessous de nos fantastiques capacités, cet ersatz d’aventurière devrait être à la hauteur, quoique vu sa mise exécrable, ses capacité intellectuelles risquent d’être limite…
- JC : tu vois, là ils ne me parlent pas, mais déjà ils m’énervent
- Ys : avec eux inutile de s’énerver, ils ne changeront jamais, autant ne pas se fatiguer…
- Nos : Oui, ça risque d’être juste, mais nous sommes pressés, souviens-toi !
- Bar : Soit, qui ne tente rien n’a rien… Holà manante, acceptes tu de servir les sauveurs d’Olydri qui daignent s’adresser à toi pour une mission primordiale pour le destin du monde ?
- LK (serrant les dents) : oui…
- Nos : Bon au moins elle semble avoir compris tes propos, tout espoir n’est pas perdu…
- Bar : Effectivement Nostariat. Bon écoute moi bien : toi devoir aller verger du père Ramon récupérer huit choux de Baklava. Toi comprendre ?
- LK (verte de rage) Oui j’ai compris, quête acceptée !
- Ys : je sais où c’est. Il y a des taupes garous dans le champ. Arnaud tu as les sorts de feu nécessaires pour se débarrasser rapidement de cette vermine. Attention toutefois, le père Ramon peut aléatoirement poper dans la zone. C’est un mob assez costaud – strtégie habituelle : on tanque, on DPS…
- DD : alors en avant !
- JC : euh, Lakki, tu as oublié de partager la quête avec moi
- LK : quelqu’un me parle ?
- JC : mais…
- Ar : …
- YS : oui, tu as raison ! JC, tu récoltes la tempête du vent que tu as semé !
- JC : mais, mais ! Lakki, allez ! Sois sympa ! Je suis désolé pour le tour que je t’ai joué…
- LK (tendant sa paume vers JC) : parle à ma main…
- JC (suppliant) : promis, je t’embêterais plus avec ça, allez… steuplé…
- LK : Capture vidéo finie ! C’est bon JC
- JC : tu, tu, tu as tout filmé ?
- LK : et oui, comme ça je suis certaine que tu n’oublieras pas ta promesse !
- JC : mais c’est, c’est,… c’est génial, je n’aurai pas fait mieux…
- DD : tel est pris…



Édité le 05 mai 2017 - 12:44 par Arnaud75

:curseur-empire :artheon-4 POURQUOI MOIIIIIIIII ?
Membre de la Guilde du Stylo Unique (a eu l'artefact sacré en main) - Mage de bataille niv 43 - PJ et MJ sur le forum - scribouillard de fanfics - Elémentaliste de l'Aurore sur le RP


Arnaud75

Sujets: 33
Messages: 4284
Inscription: 27 déc. 2013

Hors-ligne
RE: Stylet et Citron
le 05 mai 2017 - 12:38

- Ys : bon on est arrivé. Dès qu’un de nous aura posé le pied dans le champ, les taupes jailliront aléatoirement. Je reste en retrait avec Dédé pour le heal, lakki, tu fonce récolter les chous, JC tu protèges Lakki et Arnaud du crame les bestioles.
- Ar : …
- JC : OK
- DD : OK
- LK : OK

A peine entré dans le champ, des grosses taupes aux yeux rouges vifs jaillissent du sol et s’attaquent principalement à Lakki qui a bien du mal à les esquiver pour attraper les choux. Quelques langes de feu et tirs d’arme néogicienne parviennent à endiguer le flot, et les trois compagnons, soutenus par les deux druides ressortent du champ avec leur butin odorant.
Heureux d’avoir remplis la mission, ils s’apprètent à rejoindre Centralis quand la t^te de Dédé disparait dans un nuage de pixels, bientôt suivit du reste du corps de son avatar

- Ys : c’est le père Ramon ! attention !
- Ar (tendant le doigt et projetant une série de projectiles ignés) : …

Une silhouette massive se détache à contre-jour, un gigantesque fusil à la main

- Ys : attaquez le à fond le temps qu’il recharge – il est sensible à la foudre
- Lk : OK, j’ai ce qu’il faut !
- JC : je vais le tanquer !

Ystos commence par ressusciter Dédé avant d’envoyer du heal sur JC dont la barre de vie a déjà diminué d’un quart. Arnaud concentre ses attaques de feu sur les yeux du mob afin de le gêner au maximum, son effrit tournoyant en ricanant autour du monstre. Lakki commence une longue incantation, les bras tendu vers le ciel qui se couvre rapidement de gros nuages noirs.

Le Monstre rate un tir vers JC, mais dégaine une faucille de la taille d’une épée à deux mains qu’il abat sur le malheureux néogicien qui ne peut parer le coup. La réaction rapide des deux druides le sauve in extrémis d’un passage au cimetière. En revanche il perd l’agro et le mob s’attaque à Arnaud qui doit abandonner le combat à distance pour se concentrer sur le maniement de son bâton. A la surprise de tous, sauf Dédé qui le fréquente depuis plus longtemps, il se débrouille plutôt bien au corps à corps, parvenant à bloquer la plupart des attaques.

Lakki invoque alors l’un de ses nouveaux sorts, la pluie d’éclairs, qui laboure littéralement le dos du père Ramon. Arnaud achève le mob en déclenchant une furie inédite pour ses compagnons : son effrit prend une taille démesurée et engloutit le monstre dans sa mâchoire enflammée avant de le recracher sous forme d’un petit tas de cendres.

Cet exploit rapporte un niveau de plus à toute l’équipe et un nouveau fusil de néogicien à JC, permettant des attaques dévastatrices à distances.

Le retour auprès des Alchimistes se passe de façon toute aussi désagréable qu’à l’aller.

- Bar : Vois-tu Nostariat ! Ces incapables ont fini par trouver cet élément.
- Nos : mais quand on voit tout le temps perdu à remplir cette simple formalité !
- Bar : il est sûr que ce ne sont pas des flêches !
- Nos : Tu vas voir qu’ils vont oser réclamer une récompense !
- Bar : alors que c’est nous qui devrions réclamer des dommages et interêts pour le précieux temps qu’ils nous ont fait perdre !
- Nos : bah, ne nous abaissons pas à discuter avec ces moins-que-rien. Tenez manants, prenez donc cette bourse en paiement de vos lamentables services.
- DD : dis donc ça paie pas des masses les choux
- Ys : attends une seconde
- Bar : Oh, Nostariat j’y pense, ces personnages pourraient encore se rendre utile dans la mesure de leurs capacités limitées…
- Nos : tu penses à l’autre ingrédient de notre recette ?
- Bar : ma foi oui.
- Nos : Soit, après tout à part notre précieux temps, nous n’avons pas grand-chose à perdre !
- Bar : hola les incap… les aventuriers, soyez donc honoré que nous fassions de nouveaux usage de vos médiocres services : allez récupérer un colis à notre attention chez Maître Bridoux, vous trouverez son échoppe sur le marché de la Place Luccans
- Lk : quête acceptée !
- Ys : je sais où c’est, suivez-moi, je vous expliquerai en route… C’est un charcutier qui a été enlevé…

Après avoir libéré le charcutier des mains la bande de malfrat qui tentait de le racketter et rapporter le paquet au deux affreux, ils subissent patiemment leurs quolibets puis enchaine sur la mission suivante…

- JC : tout ça pour cuisiner des choux farcis ! décidément ils nous rendront fous ces deux-là !
- Ys : et ce n’est pas la dernière fois que vous les subirez ainsi… Bon le devoir m’appelle auprès de la Guilde Justice.
- LK : en tout cas mille mercis Ystos de nous avoir aidés !
- JC : oui, merci ! Je suis niveau 38 maintenant ! la classe !
- Ar :…
- DD : moi aussi je te remercie
- Ys (disparaissant dans le réseau des racines) : au revoir
- JC : dis donc Lakki, je rêve ou il a été particulièrement protecteur avec toi pendant les combats ?
- LK : hein ?
- JC : juste une constatation : dès que tu perdais un pauvre PV, son mercurochroum filait vers toi…
- DD : j’ai pas remarqué… t’essaierais pas d’enquiquiner Lakki des fois…
- Ar : …
- JC : oui OK, j’ai promis… Que ! Je l’ai compris !
- Ar : …
- JC : oh, ça marche plus !
- DD : héhé !
- LK : moi ça me passe au-dessus. Bon, on essaye de voir où en sont les autres ?
- JC : j’ai déjà fait un MP à Antonia. Ils ont pas tout à fait fini de leur côté ; Profitons-en pour acheter un matériel à la hauteur de notre nouveau niveau et vendre ce dont on a plus besoin pour remplir le coffre de guilde. On poursuivra le jeu demain.
- LK : bonne idée. Préviens Antonia et filons chez Ardacos !

:curseur-empire :artheon-4 POURQUOI MOIIIIIIIII ?
Membre de la Guilde du Stylo Unique (a eu l'artefact sacré en main) - Mage de bataille niv 43 - PJ et MJ sur le forum - scribouillard de fanfics - Elémentaliste de l'Aurore sur le RP


Arnaud75

Sujets: 33
Messages: 4284
Inscription: 27 déc. 2013

Hors-ligne
RE: Stylet et Citron
le 17 mai 2017 - 12:45

CHAPITRE 22 : Another Lemon Tree

Après s’être fourni un stuff renforcé pour les régions volcaniques et avoir retrouvé les membres de la guilde appartenant à l’ordre, ils se dirigent vers un cercle de pierres faisant office de téléporteur pour se rapprocher de leur zone d’arrivée, ils retrouvent ensuite sans trop de problème le capitaine du navire sensé les mener jusqu’à la région de Tombenuit.

Quelques rencontres aléatoires de mobs marins, une attaque de pirate déjouée et une impression persistante d’avoir quand même perdu pas mal de temps avec ce voyage en bateau plus tard, voilà nos amis arrivés sur la grande île la plus à l’Est de la carte du monde d’Olydri, la découverte de ce nouveau lieu augmentant assez leurs XP pour que tous gagnent un niveau supplémentaire et un accès par téléportation jusqu’à ces lieux qui leurs étaient jusque-là inconnus.

- Ant : Bon, je propose qu’on se rende directement dans la région des volcans. On trouvera bien un village ou autre à leurs pieds pour choper des renseignements.
- Ar : …
- DD : oui boudiou, inutile d’aller chatouiller les joueurs de la Coalition qui campent à Tombenuit
- LK : on aura surement plus d’info là-bas sur les BalckLemonJuices.
- JC : c’est parti, les dames d’abord ?
- Ced : t’es bien galant soudain, où l’idée d’être le premier à tomber dans une embuscade te chatouillerait elle ?
- JC : ah, ah, ah, très drôle, je suis plié en quatre

Après plusieurs minutes de marche, ils arrivent à un col permettant de passer la barrière montagneuse qui coupe l’île en deux. L’endroit y étant particulièrement propice, l’embuscade tendue par Dark Avenger et son éternel compagnon Précieux ne les surprend pas du tout, et rapidement le combat tourne à leur avantage. Seul Dédé83 a la mauvaise surprise d’être backstabé par l’étrange familier de l’ex- PK le plus craint du jeu, un étrange smourbiff armé d’une rapière.
Arnaud75 bombarde la bestiole de mini boules de feu pour la mettre en fuite et utilise une pierre de résurrection pour ramener le druide à la vie. Une fois les deux PK envoyés au cimetière, les compagnons de a Guilde du Stylo Unique reprennent leur voyage et finissent par arriver dans un village neutre, Grattefeu, au pied de la chaîne de volcans.

L’emploi combiné des mots « oracle », « BlackLemonJuice » et « Cintiq » auprès de tous les PNJ qu’ils croisent leur permet de remonter un faisceau d’indices et un vieux charbonnier finit par leur apprendre que l’un de ses lointains ancêtres a tenu un journal relatant le passage de l’archimage Cintiq dans la région et des expériences de tératologie qu’il y auraient menées, créant des créatures toutes plus dangereuses les unes que les autres, dont certaines hanteraient encore les sommets volcaniques environnant, et notamment la zone centrale près du Krakatoas, le plus haut des volcans locaux.

En revanche le commerçant local n’a rien à leur fournir qu’ils n’aient déjà emporté dans leurs inventaires.

A peine sont-ils arrivés dans les premiers escarpements qu’une horde de cracailloux rouge comme des briques les agressent. Les compagnons optent pour s’éloigner au plus vite de la zone afin d’éviter de perdre trop de temps et d’abîmer leur matériel contre ces agressives petites créatures, même s’il leur faut éliminer la douzaine de cracailloux coriaces qui reste accrochée à leurs basques.

Un peu plus loin c’est un dragonofeu qui leur donne du fil à retordre, mais les sorts d’eau de Lakki permettent de remporter assez rapidement la victoire contre cet adversaire particulièrement sensible à l’élément liquide. Arnaud75 se sent tout con, ses sorts de feu n’ayant aucun effet sur les adversaires rencontrés jusque-là.

A un moment de leur progression vers le centre, ils se rendent compte que depuis quelques temps, ils n’ont plus aperçu aucune créature hantant habituellement les régions volcaniques. Ils arrivent dans une vallée étroite, au sol de boue séchée et craquelée, des fumeroles toxiques sortant par quelques failles à quelques centaines de mètres. D’énormes vers surgissent brusquement du sol alors qu’ils sont à mi-chemin de la sortie de la zone. Certains leur crachent des flammes à la figure. Le combat contre ces monstres, qu’aucun d’entre eux n’ a jamais vu dans les bestiaires d’Olydri qui envahissent les forums et le wiki, est épique et les laissent avec leur équipement sérieusement atteint. Ils n’ont pas le temps de se remettre de leur combat que de petits oiseaux rapides comme des flèches leur plongent dessus, les ailes tranchantes comme des rasoirs. Là aussi ces créatures sont particulièrement agressives et inédites. Lakki, sa tunique de mage en lambeaux, sacrifie une partie de sa réserve d’eau pour faire appel à son familier mal embouché qui noie tant les volatiles que les membres du groupes dans un déluge d’encre noire.

- Ant : Ah, mais c’est quoi ce familier qui s’en prend aux alliés ! On se croirait avec l’elfe du donjon de Naheulbeuk qui nous tire dans le dos !
- DD : je vois plus rien… Ah voilà, bon je ressuscite JC et on bouge
- Ar : …. !
- Ced : qu’est-ce qu’il dit ?
- Ant (plongeant au sol) : il a dit « couchez-vous ! »

Du mage de feu surgit une couronne de flammes en expansion qui achève les derniers oiseaux rasoirs, roussissant au passage les membres de la guilde qui n’ont pas réagi assez vite.

- Ku : tu pourrais faire attention !
- Ar : …
- DD : oui t’es désolé, OK, mais t’as failli nous faire cramer avec tes bêtises !
- Ar : …
- Ant : mouais, l’option friendly fire est quand même active je te rappelle ! Heureusement que tu n’as blessé personne !
- Ar : …
- DD : oui, ça vaut aussi pour le familier de Lakki
- Lk : hé, j’y peux rien moi si ce kraken agit comme ça ! c’est l’IA du jeu qui le gère !
- JC : heu, c’est pas le moment de nous disputer les gars, si on traine trop les mobs vont repoper et on va se faire laminer…
- Ant : t’as raison, allons-y

L’escalade du versant opposé de la vallée, rendue difficile par la porosité des roches qu’ils doivent franchir est particulièrement pénible et vide leurs barres d’endurance. Le repos forcé au sommet du col leur permet de découvrir la cuvette qui marque le pied du grand volcan central, étrangement traversée par un petit torrent à l’eau noire comme du pétrole brut, arrosant un champ de grands chardons noirs comme de la suie, dont la fleur couverte de vilaines épines rappelle la forme d’une balle de fluxball de la taille d’une tête de cochoboule.
Une fois reposés et soignés de leurs diverses plaies et bosses, les aventuriers s’engagent dans la cuvette et finissent par repérer l’entrée d’une caverne dans le flan du volcan, de l’autre côté du champ de chardon. Un chemin longeant le torrent y mène directement.

Cédric et JCdenton en tête, la compagnie arrive prudemment au niveau des chardons, guettant l’attaque éventuelle de créatures hostiles. Ne voyant rien venir, ils avancent entre les plantes dont les fleurs, qui vu de près ont plus l’aspect d’un citron couleur charbon, culminent plusieurs dizaines de centimètres au-dessus d’eux.

Un frémissement soudain des plantes les arrête net dans leur progression, les faisant se placer dos à dos dans l’expectative, mais finalement rien ne se produit. Le grand guerrier de l’ordre s’apprête à reprendre la route :

- Ced : oh oh… y’a plus de chemin
- JC : quoi ? Ah, effectivement, nous voici cernés par les plantes…

Auxane, penchée au-dessus de son clavier ne peut retenir un frisson d’horreur lorsque sur son écran elle voit les plantes s’animer, sortant des racines pareilles à des jambes du sol et commençant à balancer leur feuilles aux bords hérissés de pointes comme des épées.

Cédric et JC engagent leurs nouveaux adversaires après un instant de surprise, soutenus par Dédé et les casteurs du groupe, pendant que Kurash déclenche une charge sur son tatou garou afin d’opérer une percée et briser le cercle des chardons à têtes de citrons noirs.

Les mobs répliquent par une arme insoupçonnée : penchant leurs têtes en avant, ils dévoilent un petit orifice au sommet de leur « crâne » d’où jaillit un gel liquide qui recouvre rapidement le chevalier et sa monture. La fumée âcre qui s’élève du tatou et du guerrier ne laisse aucun doute quant à l’acidité virulente de ce gel qui réduit de moitié leurs barres de vie respectives et entame sérieusement leurs armures dont le métal ne résiste pas.

Lakki et Antonia, côte à côte, ne restent pas inactives et bombardent les plantes animées de sortilèges et de cartes destructrices, pendant que les sorts de feu d’Arnaud, pour une fois utiles, sèment la désolation parmi les ennemis.

Malheureusement la chance tourne soudain en leur défaveur : lorsqu’environ la moitié des mobs a été éliminée, un chardon géant, nettement plus grand que ses comparses, à la tête striée de noir et de jaune, qui était resté jusque-là en retrait et hors de vue surgit dans la mêlée. Ses jets d’acide éliminent coup sur coup JC, Cédric et Kurash, libérant ses comparses de l’aggro des tanks du groupe.

Submergé, Dédé n’a que le temps de soigner Lakki dont la barre de vie atteignait le rouge avant d’être envoyé au cimetière. Puis c’est au tour d’Antonia d’être abattue par les créatures monstrueuses.

Dos à dos, Arnaud et Lakki, seuls survivants se retrouvent cernés par la dizaine de « guerriers chardons » survivants et face à leur « roi » à la tête zébré

- LK : c’est mal barré cette histoire. Et le temps d’utiliser une pierre de résurrection, on se sera fait massacrer !

A sa plus grande surprise, Lakki entend soudain un léger murmure dans son casque

- Ar : écoute moi bien : je compte sur toi pour achever le boss, maintenant accroupis-toi au sol et ne bouge pas tant que le feu restera
- LK : que…
- Ar : couche toi !

:curseur-empire :artheon-4 POURQUOI MOIIIIIIIII ?
Membre de la Guilde du Stylo Unique (a eu l'artefact sacré en main) - Mage de bataille niv 43 - PJ et MJ sur le forum - scribouillard de fanfics - Elémentaliste de l'Aurore sur le RP


Arnaud75

Sujets: 33
Messages: 4284
Inscription: 27 déc. 2013

Hors-ligne
RE: Stylet et Citron
le 17 mai 2017 - 12:46

Lakki plonge au sol et assiste à un spectacle surréaliste : le grand mage masqué à côté d’elle appelle son familier qui s’engouffre à grande vitesse dans sa bouche. Arnaud hurle alors une formule complexe dans un langage incompréhensible, dont l’accent ne va pas sans rappeler le crépitement des flammes au milieu d’un incendie.
Lakki voit alors l’avatar de son camarade enfler de plus en plus, jusqu’à ce qu’il explose littéralement en projetant un flot de lave dont l’éclat aveuglant sature l’écran d’Auxane par sa luminosité.

Une fois l’image revenue à la normale, Lakki constate que tous les soldats ont été réduits en cendre, et que le boss a été sérieusement blessé. Malheureusement pour elle c’est lui qui prend l’initiative en la blessant d’un jet de son acide, réduisant à néant la protection de son équipement au passage.
Lakki réplique de ses plus puissantes incantations, épuisant rapidement tout ce qui lui reste de mana tout en esquivant comme elle le peut les attaques multiples du monstre.

A genoux, son dernier point de vie miraculeusement préservé jusque-là mais sans plus une goutte de mana disponible, Lakki contemple le Chardon géant, lui-même très sérieusement blessé la dominer de toute sa hauteur et abaisser sa tête vers son visage. La valve fermant l’orifice de sa glande à acide s’ouvre sur le noir tunnel d’où la mort va bientôt se déverser sur elle. Lakki, dépitée, mais ne voulant pas s’avouer vaincue sans un dernier acte de rébellion contre la fatalité s’empare d’une petite pierre sur le sol et la lance sur le boss avant de baisser la tête, résignée.

Mystère de l’informatique, dans le serveur de Neuropa Entertainment, l’action de l’avatar de la joueuse Auxane déclenche un « jet de dé aléatoire » qui aboutit sur le score maximum. Ce fait extrêmement rare déclenche une série de ligne de programme restée jusque-là en repos dans un coin des disques durs.

A sa grande surprise, Auxane ne voit pas le fatidique « OWNED » barrer son écran. Elle redresse la vue de la caméra et voit que son caillou est allé se fourrer droit dans l’orifice d’où l’acide aurait dû jaillir pour l’achever. Son hallucination va croissante car la tête du monstre semble prise de tremblements, se met à gonfler et dégonfler spasmodiquement, pendant que le corps recule de quelques mètres, déséquilibré. La scène s’achève sur l’explosion de la tête du boss, les gouttes d’acide épargnant miraculeusement l’avatar à genoux.

Le clignotement d’une enveloppe lui signalant la réception d’un message dans l’angle supérieur droit de son interface fait sortir Auxane de sa stupéfaction.

« Lakki, invocatrice de l’Empire accomplit le Haut Fait découverte et élimination du BlackLemonJuice, mob de niveau 100 et reçoit la récompense liée à ce haut fait, l’artefact unique définitivement attaché à son personnage, seul à pouvoir l’utiliser : le bouclier citron »

S’étant remise de sa surprise, Lakki utilise une pierre de résurrection pour ramener Dédé à la vie. Ce dernier s’empresse de ramener les autres membres de la guilde.

- Ant : bien joué Lakki !
- Ced : il était moins une, chapeau l’artiste ! Un haut fait de plus pour la guilde !
- JC : je ramasse les glandes des mobs
- Ar : félicitations Lakki, j’avoue avoir craint de devoir tout recommencer avant que tu ne lances ton caillou
- LK : sans toi et ton sacrifice, ça n’aurait pas été possible
- JC : je rêve où tu as compris ce qu’il a dit !
- Ced : quoi ? moi non plus j’ai rien entendu !
- DD : héhé !
- Ku : moi non plus j’ai rien compris, mais je m’en fous ! on a gagné !
- Ant : ne trainons pas trop. Dédé, soigne Lakki et quittons cette zone
- JC : c’est bon, j’ai récupéré les glandes des BlackLemonJuice.
- Ced : juste un truc que je comprends pas, c’est quoi cette rondelle de citron sur ton bras gauche Lakki ?
- LK : la récompense pour le haut fait : un bouclier que je suis seule à pouvoir utiliser.
- Ant : un mage avec un bouclier ! A part un cas historique, j’avais jamais vu !
- KU : quel cas ?
- Ant : Gaea dans son combat contre Arthéon de Fargoth
- Ku : ah oui
- JC : fais gaffe Lakki, à ce train-là tu vas passer de cheffounnette de guilde à chef de faction !
- Ant : bon, en avant ! Lakki, à toi de nous guider jusqu’à ta caverne !
- Ku : grouillons nous de partir, je viens de voir un premier chardon citron poper là-bas !

Et c’est dans une course éperdue que la Guilde du Stylo Unique quitte la cuvette au pied du Krakatoas

:curseur-empire :artheon-4 POURQUOI MOIIIIIIIII ?
Membre de la Guilde du Stylo Unique (a eu l'artefact sacré en main) - Mage de bataille niv 43 - PJ et MJ sur le forum - scribouillard de fanfics - Elémentaliste de l'Aurore sur le RP


Arnaud75

Sujets: 33
Messages: 4284
Inscription: 27 déc. 2013

Hors-ligne
RE: Stylet et Citron
le 31 mai 2017 - 12:57

CHAPITRE 23 : Pour un flirt…

La retraversée de l’île jusqu’au point de téléportation se passe sans encombre, les mobs croisés n’étant guère de taille à résister au groupe, et les voici rapidement sur le continent de Kéos.
Lakki les guide jusqu’à la plaine de Centralis. Ils ont la surprise d’apercevoir une silhouette amie à quelques mètres, en grande conversation avec une jolie néogicienne aux cheveux blanc qui tape immédiatement dans l’œil de JCdenton.

- Rivers : … mais madame, puisque je vous dit que je ne joue pas au …
- Ruby : il n’y a pas de mais ! Je te fais l’honneur immense de te sélectionner pour un événement qui résonnera dans tout Olydri et IRL et tu oses prétendre ne pas vouloir y participer !
- JCdenton : Pardon de vous interrompre, bonjour Rivers, vas-tu bien ou bien ? Oh, mais quelle élégance mademoiselle ! Cela fait plaisir de croiser une aussi jolie néogicienne…
- Ruby : Tiens, un nouvel élément potentiellement important ! bonjour néogicien JCdenton. Puisque cet ersatz de joueur ne peux comprendre où est son intérêt, tu seras certainement plus intéressé que lui aux événements majeurs qui vont faire trembler tout Olydri…
- JC : euh, effectivement…
- Ruby : parfait ! mais intégrer la future plus prestigieuse équipe de Fluxball se mérite !
- JC : que…
- Ruby : silence misérable ! Réponds donc à ces questions enfantines pour voir si tu es aptes à aborder le test de présélection !
- JC : mais…
- Ruby : Question n° 1 : Quelle était la taille du trou de la chaussette droite de Nadir Rafale lorsqu’il a retiré sa tennis ADADASS* lors de la quatrième pause de troisième set de la demi-finale du tournois interrégional de la saucisse de Toulouse en 2013 ?
- JC : Quoi ? Mais c’est quoi ce test ?
- Ruby : ce n’est pas la bonne réponse ! Question de rattrapage : Quel était le premier sponsor de Nadir Rafale lors du tournois des juniors de Cavaillon en 2011 ? Pour t’aider je te propose : Réponse A : Cochonouille / Réponse B : Tonyglandyl / Réponse C : le déodorant Naxe / Réponse D : Flangipane ?
- JC : beuh…
- Ruby : Ah ! Mais c’est quoi cette bande de bolos ! Même pas capables de fournir une réponse à ces questions fondamentales de base ! Et vous la bande d’abrutis qui vous marrez derrière ! Un seul d’entre vous est-il capable de répondre ? Je vous offre un poste de rêve dans la future meilleure équipe de Fluxball avec le suprême Nadir Rafale comme capitaine et tout ce que vous trouvez à faire c’est vous gondoler comme des ânes !
- Ant : hola jeune fille ! Tu vas rapidement te calmer ! Si tu continues à nous insulter je vais faire une requête MJ…
- Ruby : Rhaaaa ! Mais qui m’a fait des nazes pareils ! Meuhmeuhmeuh ! Je vais appeler le vilain méchant MJ qui va te punir… Alors que vous pourriez approcher un Dieu vivant ! Tas de nuls, abrutis, noobs,…

Dès les premiers mots de Ruby, Antonia déclenche un appel aux MJ. Dans la tour de Neuropa Entertainment, ses larges fesses reposant sur des fauteuils jumelés, Heretoc suivait de loin la progression de cette guilde atypique que Charles Antoine Donteuil lui avait confiée. Voyant la requête, il se glisse avec jubilation dans le costume redouté de tous les tricheurs du jeu : un MJ, dans une grande robe bleue électrique à large capuche…

- HER : Salutation Olydriens ! Quelqu’un a fait appel à moi ! Je suis le grand Heretoc, protecteur de la sacro sainte charte…
- Ruby : hé toi, on ne ta pas sonné, à moins que tu sois capable de répondre à l’une de mes questions simplissimes…
- HER : joueuse Ruby, quelle est donc cette attitude…
- Ruby : mais c’est quoi votre problème à tous ! vous êtes bouchés à l’émeri ou quoi ! NADIR RAFALE ! LE PLUS GRAND CHAMPION DE TENNIS AU MONDE ! IGNOMINEUSEMENT BATTU PAR LE PLUS GROS NOOB DE LA TERRE !
- HER : Joueuse Ruby…
- Ruby : Vous devez participer à sa vengeance sur ce démon ! Sinon vous n’êtes que des larves indignes de lécher la semelle de ses ADDADAS* !
- HER : Joueuse…
- Ruby : Arrrh ! Vous n’êtes que des trous du….

Dans une explosion de pixels, l’avatar de la néogicienne à cheveux blancs quitte la scène.

- HER : Joueuse Ruby, pour avoir violé la charte en proférant des propos outranciers et injurieux, je vous banni des serveurs d’Horizon 3.0 pour trois jours ! Que les témoins prennent acte !

Les membres de la Guilde du Stylo Unique restent silencieux plusieurs seconde après le départ du MJ et la disparition de la furie expulsée du jeu.

- DD : salut Rivers ! ça faisait longtemps !
- Riv : salut les amis ! oui, j’ai eu du mal à trouver une connexion. Mes parents viennent de nous trimbaler à Bali !
- Ar : …
- Riv : qu’est-ce-qu’il dit ?
- Ced : moi j’en sais rien
- JC : moi non plus
- LK : il te dit bonjour et qu’il est content de te revoir
- Riv : ouah ! Vous avez drôlement progressé !
- Ant : t’inquiète mon lapin, on t’embarque pour la fin de notre quête et après on te rushe à mort !
- Riv : tiens c’est marrant, tu parles un peu comme ma prof d’histoire… elle appelle tous ses élèves « mon lapin »
- Ant : euh… surement une coïncidence….
- Ced : bon, maintenant que la foldingue n’est plus là, si on reprenait…
- LK : En avant, ce n’est plus très loin…

Lakki retrouve rapidement ses repères et les entraine dans les profondeurs de la fissure menant au vortex qui les téléporte jusqu’à la caverne aux étranges glyphes et à leur ténébreux gardien.

- Molosse : Halte là aventuriers. Craignez ma colère si vous vous engager plus loin…
- LK : euh, c’est moi, je suis revenu
- Voix désincarnée : Ah ! je te salue de nouveau Lakki. As-tu pu réunir les éléments nécessaires à ma libération ?
- LK : voici les glandes des BlackLemonJuice
- Voix désincarnée : Tu as accompli là une quête digne des plus hautes légendes. Mais il te faut réunir les autres ingrédients et préparer l’élixir propre à me libérer ! Le secret est dans le grimoire de Cintiq !
- LK : quête acceptée
- Ant : bon sang de bon sang de bonsoir ! mais quelle crétine ! et ça vaut pour vous tous ! On a complètement oublié que ces foutu glande de citron n’étaient pas les seuls ingrédients !
- JC : oups !
- Ar : …
- Ant : et toi ne te marre pas !
- LK : héhé, moi aussi j’avais zappé. Bon il se fait tard. Je propose qu’on poursuive demain
- Riv : Beuh, c’est pas juste, il fait grand jour là où je suis !
- JC : soit, mais tu as le soleil, la plage et les jolies filles en bikinis…
- LK : JC ! c’est un gamin !
- Riv : hé ! j’ai 13 ans ! je suis plus un gosse !
- Ant : allez, je déco ! à demain

Déconnexion.

Auxane frotte ses yeux fatigués, attrape la laisse, le chien et sors de son appartement. Arrivée au pied de l’immeuble, elle ne prête guerre attention à la mince et haute silhouette qui attend sur le trottoir.

- Ystos : Auxanne !
- LK : HEIN ! Oh, salut Thomas, tu m’as fichu une de ces trouilles !
- Ys : salut, excuse-moi si je t’ai fait peur. J’ai essayé de t’appeler plusieurs fois cet après-midi, mais rien à faire, tu ne décrochais pas. J’ai eu ton adresse par mon oncle et je me suis dis que je tenterai de sonner chez toi… mais j’ai pas osé entré
- LK : je rêve ou tu rougis… Comme c’est mignon…
- Ys : euh, excuse-moi, je n’aurai pas dû…
- LK (rougissant elle aussi) : pas dû quoi… ?
- YS (bredouillant à moitié) : bien, pas dû venir te déranger, efin tu vois quoi…
- LK : euh, non, je ne vois pas…
- Ys : c’est que,… Ah ! comment dire ça… tu vas me trouver ridicule
- LK (sentant son cœur commencer à battre la chamade) : ça, ça m’étonnerait, vas-y, dis-le comme ça sort, je te promets de pas rigoler
- YS : euh, voilà, au restau l’autre fois, j’ai senti… oh, je trouve pas les mots, je…, jes suis amoureux de toi ! je…
- LK : Wahou ! c’est assez direct…
- YS (commençant à se retourner) : je n’aurai pas dû t’embêter avec ça, désolé…
- LK (le rattrapant par la manche de son T Shirt) : Thomas

Saisie d’une pulsion irrépressible, Auxane saisi délicatement la tête du jeune homme entre ses mains, les yeux pleins de questions et d’un fol espoir. Elle s’approche doucement et dépose ses lèvres contre celles de Thomas. Leurs yeux se ferment lentement. D’abord léger comme le battement des ailes d’un papillon, leur baiser gagne en profondeur. Ils sont sur un autre monde. Se détachant enfin l’un de l’autre, leurs regards ne pouvant se détacher l’un de l’autre…

- YS : Auxane…
- LK : Thomas…

Le jeune homme s’écroule soudain au sol, balayé par la laisse de Lakki qui tire violemment dessus pour se lancer à la poursuite d’un chat osant braver son territoire. Le comique de la situation mêlé à l’émotion de l’instant précédent provoque un fou rire chez nos deux héros.

Main dans la main, ils profitent de la promenade du chien pour échanger de nouveaux baisers et se dire enfin ce qu’ils ressentent l’un pour l’autre. Revenus au pied de l’immeuble d’Auxane, Thomas refuse de l’accompagner jusque chez elle :

- Ys : je suis désolé, ce n’est pas l’envie qui me manque de rester avec toi le plus possible, mais il est déjà très tard et Kévin va paniquer si je ne rentre pas rapidement. Je t’apporte les croissants demain matin après avoir déposé mon frère à son entrainement ?
- LK : ah cruel amant ! C’est d’accord, mais seulement si tu m’embrasses encore…

Plusieurs dizaines de minutes plus tard, Auxane se vautre sur son lit, encore toute étourdie par les récents événements. Le sourire aux lèvres, elle s’endort en rêvant de son Thomas…



Édité le 31 mai 2017 - 13:09 par Arnaud75

:curseur-empire :artheon-4 POURQUOI MOIIIIIIIII ?
Membre de la Guilde du Stylo Unique (a eu l'artefact sacré en main) - Mage de bataille niv 43 - PJ et MJ sur le forum - scribouillard de fanfics - Elémentaliste de l'Aurore sur le RP


Arnaud75

Sujets: 33
Messages: 4284
Inscription: 27 déc. 2013

Hors-ligne
RE: Stylet et Citron
le 31 mai 2017 - 18:25

Chapitre 24 : oh non, pas eux !

Auxane se réveille aux aurores, bien avant que la sonnerie de l’alarme de son portable ne la tire des bras de Morphée. Elle passe une bonne demi-heure dans la salle d’eau pour se pomponner, sort le chien, se repomponne, panique sur la tenue qu’elle doit mettre, pleure un coup sous le stress, se rerepomponne, range tout son petit appartement d’étudiante trois fois, trébuche dans Lakki qui s’étonne de la panique croissante de sa maîtresse et se met à geindre doucement, jusqu’à ce que l’interphone sonne, paralysant la jeune fille sur place un bref instant.
Auxane se précipite sur le combiné, le fait tombé, le rattrape au vol, commence à répondre en le tenant à l’envers et parvient enfin à ouvrir la porte de l’immeuble à Thomas.
Un dernier coup d’œil dans le petit miroir « batgirl » accroché derrière la porte d’entrée et elle ouvre à Thomas… Il n’ont ni l’un ni l’autre le temps de prononcer un mot que les voilà enlacés, persuadés que l’oxygène dont ils ont besoin pour vivre se trouve dans la bouche de l’autre… Lakki sautille autour d’eux en jappant joyeusement.
Plusieurs minutes de bécotage plus tard, les deux tourtereaux prennent enfin le temps de partager un café pour lui et un thé pour elle en se dévorant des yeux. Ils bavardent longuement après pour se présenter l’un à l’autre un peu plus en détail et rient de ce véritable coup de foudre.
La sonnerie du portable de Thomas met fin à cette parenthèse de bonheur : il doit reprendre le flambeau de la Guilde de Justice puis retrouver son frère en fin de journée. Il invite Auxane à venir dîner avec eux. Et qui sait, peut-être se retrouveront ils in game ?

C’est le cœur encore tout papillonnant qu’Auxane reconnecte son avatar au monde d’Olydri.

- JC : hé, salut chefounette !
- LK : salut Rivers…
- JC : euh, moi c’est JCdenton, tu te souviens ? Rivers est pas encore connecté, il ne le fera que ce soir…
- LK : euh, oui oui Cédric, pardon
- JC : hola, c’est grave ! Tu vas bien Lakki
- LK (secouant la tête pour s’éclaircir les idées) Oui oui, ça va JC, pardon, j’avais la tête ailleurs…
- JC : ben cet ailleurs doit être sacrément mignon pour te tournebouler ainsi
- LK : Quoi ! mais mais …
- JC, je parierai même qu’il s’agit d’un personnage célèbre ici bas
- LK : mais… mais…
- JC : arrête de bêler ! Je t’ai surpris l’autre jour en train de parler avec Ystos, u=vu vos attitudes respectives, il était évident qu’il y avait anguille sous roche….
- LK : tu m’as espionnée !
- JC : mais non ! je suis juste assez observateur au cas où tu ne l’aurais pas encore remarqué
- LK : oh là là, mais que vais-je faire
- JC : bah, rien ! t’as le droit d’avoir une vie privée ! C’est juste que ça me fait une jolie Olydrienne de moins à draguer…
- LK : quel baratineur ! End=fin, je te serai reconnaissante d’être discret sur le sujet…
- DD (popant devant eux) : salut les pitchounes ! ça farte ?
- Ar (arrivant d’un pas tranquille) : lui en veux pas Lakki, il vient de voir Brice de Nice 3…
- JC : qu’est-ce qu’il a dit ?
- LK : rien qui t’interesse
- DD : le casse !
- JC : je crois deviner : tu es allé au cinoche ?
- DD : oui…Bon OK j’arrête mes galéjades
- Ced : salut
- Ant : salut aussi
- Ku : et salut la compagnie ! Bon on est tous là ? C’est quoi le programme Antonia ?
- Ant : j’ai compulsé le grimoire de Cintiq : il va falloir qu’on fasse appel à un alchimiste d’un plus haut niveau que moi pour créer l’élixir de Cintiq nécessaire pour la quête de Lakki…
- JC : et pourquoi cette tête d’enterrement ?
- Ant : parce que je suis allée voir Molinov qui m’a jetée comme une malpropre…
- Ced (en aparté) : un conseil, n’insistez pas là-dessus
- DD : mouaip, je vois le tableau…
- Ar : ça veut dire ce que je crois que ça veut dire ?
- Ced : il dit quoi l’autre muet ? C’est pénible à la fin
- Ant : moi je n’ai aucun mal à comprendre…
- DD : moi aussi
- LK : euh, moi aussi je le comprend bien
- JC : Quoi !
- Ku : Arnaud, je t’envoie un MP,… Si j’ai raison…
- Ar : Kurash, te voilà intégré
- Ku : ah ! ah ! j’ai trouvé !
- JC : quoi à la fin ?
- Ku : devine petit génie ! tralalalalère…
- Ced : vous êtes lourds ! Moi ça me fait pas rire !
- Ant : mais nous oui… dis toi que c’est comme sur Noob online : un genre de haut fait à valider
- LK : bon en attendant je crois qu’Arnaud a raison, il ne reste qu’une seule solution vu qu’aucun de nous ne connais d’autre maître alchimiste…
- JC : oh non, pas eux…
- LK : si, eux

Et la belle invocatrice de tendre un doigt tremblant vers les deux silhouettes en train de vagabonder sur le chemin forestier voisin…

- Nos : Vois-tu cher Barthémulius, il est indéniable que nous sommes les plus grands génies que cette terre n’ait jamais enfantés
- Bart : Tu as raison Nostariat, et notre génie est bien mal récompensé ! Le cruel destin met en permanence sur notre route des incapables que nous sommes contraints de relevé de la fange de médiocrité dans laquelle ils vivent vautrés, et comme seuls remerciements nous héritons de leurs injures !
- Nos : et ce jusqu’au plus haut sommets !
- Bart : vois ces minables qui nous escortent !
- Nos : des cancrelats seraient plus efficaces !

La barbare à toque de fourure qui accompagne les deux alchimistes passe de la couleur tomate en cour de maturation à un cramoisi écarlate, de la fumée sortant par tout les pores de son visage…

- Golgotha : cette fois c’en est trop… BASTONNNNNNN !

Et de décapiter les deux affreux…

- Ar : hé salut Golgotha !
- Gol : Mais c’est l’allumette humaine ! Tu vas bien Nono-le-petit-robot ?
- JC : même elle elle le comprend ! c’est pas juste !
- Ar : je vous présente Golgotha, c’est une mercenaire, j’ai fait quelques raids avec elle et on a même fait ensemble le premier étage de la tour Galamadriabouyak.
- Gol : bon, va falloir que je me re-farcice les deux zigotos… Je hais ces quêtes d’escorte !
- Ar : laisse nous t’accompagner, on va avoir besoin d’eux de toute façon, et ça te distraira de leur verbiage
- Gol : marché conclu mon Nono

La grande claque dans le dos de l’élémentaliste manque de le faire tomber.
Les compagnons de la guilde, après avoir échangés les présentations d’usage, supporte comme il le peuvent le calvaire de l’escorte pendant 30 longues minutes heureusement entrecoupées d’une attaque de cochoboule enragé, évènement salvateur permettant à la barbare de passer ses nerfs sur autre chose que les deux alchimistes.

- Gol : bon, merci les troufions de m’avoir permis de valider cette quête ! Faut que j’aille retrouver sparamoule et les autres. A plus dans le bus
- LK : quel personnage !
- Ar : tu l’as dit, mais d’un précieux secours dans les coup dur
- Ant : bon, à nous de jouer, vas-y Lakki, ils sont de ta faction, se sera plus simple pour les aborder
- LK : salutations alchimistes !
- Bart : je rêve ? Nostariat ! l’un de ces lombric est doté de la parole !
- Nos : Nous allons encore être interrompus dans notre œuvre !
- Bart : Mais quand donc le vulgum pécus comprendra que ses pitoyables affaires sont sans comparaison avec notre génialissime travail ?
- LK : bon, si vous le prenez comme ça, je suis sûre que Molinov ne verra aucune difficulté à résoudre cette énigme légendaire qui lui apportera surement un prestige inégalable
- Nos : Que… Molinov ?
- Bart : euh, voyons voyons, une énigme légendaire vous dites ?
- Nos : bien mal avisé serait celui qui pourrait prétendre que nous n’aurions pas offert nos phénoménalissimes services à résoudre une telle énigme
- Ced : alors là Lakki, bravo !
- Ant : j’en reste sans voix ! tu es géniale !
- LK : voilà, l’archimage Cintiq, dont vous avez surement entendu parlé, a laissé une énigme dont la solution nécessite la création d’un élixir légendaire…
- Bart : montrez-nous donc cette recette ! Allons allons, pressez-vous, la science n’attend pas !
- Ant : voici le grimoire de Cintiq où sont notés les instructions
- Nos : mais ces ingrédients sont plutôt courrant, ah, sauf ça ! mais cet ingrédient est purement et simplement une légende ! on en a jamais trouvé ! Ce grimoire est un faux ! on vous aura conduit sur une fausse piste
- Bart : et oui mes pauvres, vos cerveaux ne peuvent comprendre pareille humiliation ! Les BlackLemonJuice n’existent pas, ils sont comme le Dahu…
- LK (tendant une glande de blackLemonJuice) : et ça, selon vous, qu’est-ce-que c’est ?
- Bart : Nostariat ! re, re, regarde !
- Nos : je n’en crois pas mes yeux !
- Bart : ils existent ! ils existent !
- Nos : comment de pareilles larves bavantes ont-ils pu mettre la main sur pareil artefact ?
- DD : avec beaucoup de bobos !
- Bart : hum, hum, alors soit, admettons que nous ayons pu nous tromper… Voyons cette recette… Moui, vous avez tous les ingrédients je vois
- Nos : alors au travail mon ami

Un mini laboratoire d’alchimiste apparait dans un nuage de fumée et les deux affreux commencent leurs manipulations en débitant un chapelet de termes hermétiques et de commentaire atrabilaires sur les aventuriers et leur inconséquence. Soudain, ils s’interrompent et poussent de hauts cris en tendant le doigt vers un petit smourbiff portant une cape et une rapière

- Bart : là, il est là
- Nos : rendez-vous utiles, protégez nous de cette erreur de la nature !

D’abord interloqués, Cédric et Kurash comprennent vite que le smourbiff qui vient de dégainer sa rapière et approche d’un pas sournois des alchimistes est une menace réelle. Ils engagent immédiatement le combat, rapidement rejoins par les autres membres de la guilde

- Dark Avenger (surgissant d’un buisson voisin) : encore vous ! Et que faites-vous à Tony ? Ah ! vous allez le payer…

:curseur-empire :artheon-4 POURQUOI MOIIIIIIIII ?
Membre de la Guilde du Stylo Unique (a eu l'artefact sacré en main) - Mage de bataille niv 43 - PJ et MJ sur le forum - scribouillard de fanfics - Elémentaliste de l'Aurore sur le RP


Arnaud75

Sujets: 33
Messages: 4284
Inscription: 27 déc. 2013

Hors-ligne
RE: Stylet et Citron
le 31 mai 2017 - 18:25

Une énorme boule de feux interrompt l’ex PK, et son sbire masqué qui approchait sournoisement de l’autre côté des broussailles, en les réduisant en cendre. Ils sont rapidement rejoints par leur étrange familier au cimetière.

- Ant : c’était quoi ce truc ?
- Nos : une erreur lors d’une expérience, un smourbiff alchimiquement modifié…
- Bart : mais cessez donc de nous interrompre ! notre concentration doit être absolue à ce stade !

Plusieurs minutes après, les deux alchimistes replient leur établi et tendent une fiole remplis d’un liquide couleur arc-en-ciel à Lakki

- Bart : Voici votre élixir. Nous conservons le reste de la glande de BlackLemonJuice en paiement de nos défraiements
- LK : merci Barthémulius
- Nos : non mais quelle familiarité !
- Bart : ces aventuriers ! aucune éducation ! Allons Nostariat, abandonnons ces ames perdues ici, leur bêtise pourrait être contagieuse !
- Ced : c’est ça dégagez !
- Ant : Yes ! on a l’élixir ! vite, à la faille !
- Lk : ouiiiii !

:curseur-empire :artheon-4 POURQUOI MOIIIIIIIII ?
Membre de la Guilde du Stylo Unique (a eu l'artefact sacré en main) - Mage de bataille niv 43 - PJ et MJ sur le forum - scribouillard de fanfics - Elémentaliste de l'Aurore sur le RP


Arnaud75

Sujets: 33
Messages: 4284
Inscription: 27 déc. 2013

Hors-ligne
RE: Stylet et Citron
le 02 juin 2017 - 13:38

Chapitre 25 : Les pleurs d’une fille

- Ant : mais avant Lakki, je vous propose de nous défouler un coup sur les deux affreux…
- Ced : on peut ? Oh oui !.....
- Ar : On risque pas de perdre des points de réputation : après tout ils sont de l’Empire comme la moitié d’entre nous…
- JC : mais pourquoi j’entends rien !
- Ku : hé hé hé… moi aussi je vote pour qu’on les tape ! Mozor a faim !
- Ant : Rivers ?
- Riv : moi je sais pas trop, je les trouve plutôt rigolos
- Lk : c’est que tu ne les as pas encore subit trop lomngtemps…
- DD : après, ça a pas eu l’air de poser problème à Golgotha tout à l’heure…
- Bart :Nostariat, mon intuition me signale que nous n’avons pas intérêt à trop trainer dans le secteur.. .
- Nos : tu as raison Barthémullius, je sens comme des ondes négatives…
- Ant : carte de feu !

Entre la charge du tatou fou, les cartes d’assaut, les coups de haches et autres sorts, les deux alchimistes sont réduits en miettes en l’espace d’une demi-minute

- Ant : Ah ! ça fait du bien !
- Ced : mon seul regret c’est que buter ces deux horreurs ne nous a rapporté aucun XP
- LK : ça n’a pas entamé nos points de réputation non plus, l’un dans l’autre ça se compense
- Ku : pas d’accord : c’était quand même bien jouissif de les taper ! On attend qu’ils repopent ?
- Ar : non, les meilleurs choses ont une fin et on risque d’être blasé au bout d’un certain temps. Gardons cette idée pour plus tard quand on aura pas le moral, ça nous consolera
- Ced : il a encore dit quelque chose là… bon je laisse tomber
- LK : ne soit pas si défaitiste, repense à ta hache plantée dans la fesse gauche de Nostariat… voilà, tu souris de nouveau !
- DD : bon on reprend la quête ?

Et les voilà repartis vers la faille de la plaine de Centralis abritant le vortex d’accès à la caverne de Cintiq

A quelques centaines de mètres de l’endroit où ils ont laissé les cadavres des deux alchimistes, Lakki reconnait une haute silhouette qu’elle espérait bien croiser depuis qu’elle s’était connectée.
Le grand druide tout de vert vêtu semble attendre quelqu’un. Lakki s’éloigne du groupe et s’approche en tapinois pour lui faire la surprise, quand surgit devant Ystos une jolie archère blonde qui se jette au cou du druide.

Décontenancée et n’arrivant pas à croire ce qu’elle voit, Lakki s’approche encore plus discrètement… Elle parvient à lire le nom de Mysslily sur le curseur jaune de l’archère qui semble trouver le visage du druide très à son gout tellement elle le couvre de baisers passionnés.

Et le pire c’est qu’Ystos ne fait rien pour l’en empêcher !

Derrière son clavier Auxane est partagée entre la rage brute et l’envie de s’écrouler en larme.
Elle reste sur place à contempler le spectacle, laissant ses compagnons la distancer. Lorsque la main de celle qu’elle a décidé d’appeler « la blondasse » commence à remonter sous la tunique du druide, son sang ne fait qu’un tour, une orbe d’éclairs concentrés se forme dans sa main…

- Voix mâle au ton infantile : attends un instant, ne va pas faire de bêtise
- LK (des larmes dans la voix) : qui…
- Sparadrap : attends Auxanne, euh, pardon, Lakki, tu te souviens de moi ? Je suis le frère de Thomas…
- LK : Kévin ?
- Spa : oui, je t’avais dit que je jouais à Horizon
- LK : et ?
- Spa : et Thomas m’a dit qu’il était tombé amoureux de toi. Bon j’ai eu peur qu’il ait des bébés parce qu’il t’avais fait des bisous, mais il m’a dit que c’était pas possible. Alors j’ai un peu regretté même si j’étais soulagé : j’aimerais bien être tonton ! Je pourrais offrir des peluches smourbiffs à mes neveux et nièces !
- LK : bah pour un amoureux, je le trouve bien volage là !
- Spa : Euh, il vole que sur sa monture Thomas, enfin Ystos. Mais là c’est pas ce que tu crois…
- LK : tu te fous de moi ? Il est pas en train de rouler des pelles à l’autre blondasse peut être ?
- Spa : euh, non, ils creusent pas de trous là et ils ont pas de pelles... C’est à cause du méchant Molinov ! l’archère a voulu lui subtiliser un ingrédient rare, et pour se venger il lui a lancé une poudre verte au visage et elle a été contrainte d’embrasser pendant une heure le premier mâle qu’elle croiserait : pas de chance c’est tombé sur mon petit frère… ça va encore durer deux bonnes minutes. La pauvre fille était hystérorique, enfin je crois que c’est comme ça qu’on dit, mais Thomas c’est un vrai gentil, alors il a laissé son avatar principal ici et est parti faire des quêtes pour rusher son reroll. Je suis juste là pour surveiller quand ça finit et le prévenir.
- LK : mais dis-moi, t’es pas censé être à ton entrainement
- Spa : mais j’y suis ! seulement y’a le prof qui s’est foulé la cheville en trébuchant sur ma raquette ce compet’, alors j’attends qu’il ressorte de chez le kiné, et comme j’ai maintenant un super ordinateur portable avec carte quatre gégés, j’ai jamais trouvé qui c’était ce gégé, mais bon, je peux jouer pendant les pauses.
- LK (embrassant Sparadrap sur la joue) : merci Kévin. Toi aussi tu es un vrai gentil ! j’ai cru que le monde s’écroulait sous mes pieds…
- Myss: ENFIN ! Oh mon Dieu, comme je suis désolé Ystos,… Ystos ?
- Spa : Hého, Ruby !
- Myss: : Sparadrap ?
- Spa : t’inquiette pas, je préviens mon frère qu’il peut reprendre son druide !
- Myss: : merci. Euh, bonjour… Lakki. Tu connais Sparadrap ?
- Spa : c’est la fiancé de Thomas !
- Myss: : Oh mon Dieu ! Oh, c’est pas ce que tu croyais, je… j’ai pas fait exprès…
- LK : c’est bon, Kév…, euh Sparadrap m’a expliqué. J’ai faillit vous désintégré tout à l’heure !
- Myss: : Holala, comme je suis désolée.
- YS (arrivant) : Bon, te voilà liberée Mysslily… Lakki ? Tu as assisté à ça ?
- LK : Oui, et sans l’intervention de ton frère tu aurais eu la mort de la moitié des meubles de mon appartement sur le dos tellement j’étais furax !
- Ys : ho, je suis désolé…
- LK : vous inquiétez pas, tout va bien maintenant
- Myss: : je te remercie Lakki. Je ne sais pas comment j’aurais réagi en voyant l’avatar de mon compagnon embrassé par une autre fille…
- JC (arrivé en douce) : Tiens tiens ! Intuition confirmée !
- LK : JC ? Qu’est-ce que tu fais là ?
- JC : je suis venu te ramener par la peau des fesses auprès des autres. Salut à vous au fait. Oh, une nouvelle jolie Olydrienne ! Et néogicienne en plus !
- Myss : pas touche ! la place est déjà prise !
- JC : pfff ! c’est frustrant…
- LK : bon, allons y. Je suis quand même contente finalement de t’avoir croisé Thomas, même si j’ai failli avoir le cœur brisé.
- Ys : On se recontacte plus tard ?
- LK : t’as intérêt, surtout qu’on doit dîner ensemble je te rappelle !
- Ys : A tout’- bisous
- LK : bisous
- Myss : c’est bô l’amourrrr
- LK : tu te prends pour Happy ?
- Myss : tu connais Fairy Tail ?
- LK : oui, c’est un de mes mangas préféré
- Myss : moi aussiiii !
- LK : je t’ai MP mon mail, on pourra échangé dessus si tu veux
- Myss : alors là tu m’épates, après ce que tu viens de voir, t’es vraiment pas rancunière !
- LK : je dois y aller, les autres m’attende. Au revoir Mysslily et à plus tard Kevin.
- Spa : à plus tard !
- Myss : au revoir Lakki.
- JC : je suis curieux de savoir ce qui s’est passé
- LK : c’est pas tes oignons !



Édité le 02 juin 2017 - 13:41 par Arnaud75

:curseur-empire :artheon-4 POURQUOI MOIIIIIIIII ?
Membre de la Guilde du Stylo Unique (a eu l'artefact sacré en main) - Mage de bataille niv 43 - PJ et MJ sur le forum - scribouillard de fanfics - Elémentaliste de l'Aurore sur le RP


Arnaud75

Sujets: 33
Messages: 4284
Inscription: 27 déc. 2013

Hors-ligne
RE: Stylet et Citron
le 06 juin 2017 - 12:41

Chapitre 26 : Les secrets de Cintiq

Arrivés au bord de la faille donnant l’accès au vortex conduisant à la grotte de Cintiq, Lakki est prise d’un frisson d’anticipation. Le groupe traverse le cercle de lumière et se trouve de nouveau plongé dans la pénombre, avec cette impression de menace que le cerbère des lieux fait planer.

- LK : je te salut gardien des lieux
- Gardien : salut à toi Olydrienne. As-tu réunis les ingrédients ?
- LK : oui, le sérum est prêt
- Gardien : alors arrose la paroi au niveau des runes avec le sérum

Lakki déverse lentement le flacon de liquide concocté par les deux alchimistes sur les lettres rouges feu du mur. Une acre fumée s’en dégage, et au bout de quelques secondes, une petite cavité apparait.

Lakki fouille dedans et en retire un petit coffret et quatre flacons bouchés à la cire.

La voix off de l’IA du jeu annonce que la Guilde du Stylo Unique a obtenu un nouvel haut fait : la résolution de la quête de Cintiq.

Les flacons contiennent l’encre indispensable à l’utilisation du Stylo Unique, et son accompagné d’un parchemin donnant la recette alchimique de sa composition. Antonia hurle de joie dans son micro, assourdissant au passage ses compagnons de Guilde.

Lakki quant à elle hérite d’un curieux objet lui rappelant un mélange entre stylet de Game Boy et un gros bic Mont-Blanc, ainsi que d’un bracelet en cuir vert équipé d’une gemme noire comme une olive. Elle se propose de vérifier leurs usages une fois sortie du gouffre.

Cedric et Kurash récupèrent chacun une pierre de Cintiq qui permet d’aiguiser les lames pour fournir un bonus de +5% aux dommages de n’importe quelle arme tranchante, ainsi qu’une petite bourse de pierres précieuses.

JC trouve quant à lui une blague à tabac inépuisable pour sa pipe d’intelligence et un recueil de recettes alchimiques.

Dédé récupère une couronne de druide de meilleure qualité que la sienne ainsi qu’une bourse de crédits.

Rivers et Arnaud eux reçoivent chacun un bliaud de mage les abritant des dommages liés aux éléments et une petite fortune en lingot de métaux précieux.

L’annonce de la fermeture prochaine des serveurs pour maintenance met fin au partage du butin, et les compagnons décident de se retrouver tranquillement au matin pour la suite des évènements.

Déconnexion

Auxane retire son casque et éteint son ordinateur avec l’impression du devoir accompli. Elle prend le temps de se remémorer, les yeux clos, l’ensemble des aventures qu’elle a traversées ainsi que les rencontres qu’elle a pu faire, s’arrêtant particulièrement sur l’une d’entre elle…

Auxane bondit de son fauteuil, fonce se faire une toilette et un maquillage sommaire, attrape la laisse du chien tout en débitant en boucle tel le lapin du conte : « je suis en retard ».
Arrivée au pied de l’immeuble, elle s’aperçoit qu’elle a oublié chien et téléphone chez elle, remonte en courant, récupère ses oublis, et fonce vers le métro le plus proche, laissant à peine le temps au Shiba Inu de se soulager sur une ou deux roues de voiture.

Une fois assise dans la rame, elle ne peut empêcher ses genoux de jouer des castagnettes tant elle est tendu à l’idée de retrouver Thomas après le semi-désastre d el’après-midi.

Coup de chance, les frères Lepape sont tous les deux là pour l’attendre à la sortie du métro.

- Ystos : Salut Auxane, ou plutôt rebonjour, mais en live cette fois
- Sparadrap : Bonjour Auxane ! je suis trop mégacontent of the dead de te retrouver.
- LK : salut Kévin, bonjour Thomas…
- Ys : remise de tes émotions de cet après-midi ?
- LK : j’ai failli mourir noyer dans mes larmes, mais ça va maintenant
- Ys : si tu savais, j’ai cru avoir une crise cardiaque quand je t’ai vu tout à l’heure.
- Spa : Mais c’est pas grave, car tout va bien, grâce à moi ! On va manger ? Je voudrai du flan Thomas !

Le trio arrive jusqu’à une petite boutique spécialisée dans le burger américain, East 581, et qui propose en dessert des flans XXL qui hypnotisent littéralement Kévin.

La conversation tourne vite autour de leur MMO préféré. Kévin vante les progrès de ses smourbiffs, Thomas résume rapidement la progression de la Guilde Justice sur les dernières instances et Lakki fait part des derniers évènements concernant la Guilde du Stylo Unique. Elle s’interroge sur l’avenir de la Guilde, maintenant que leurs quêtes principales ont été accomplies. Thomas lui recommande d’en discuter ouvertement avec ses compagnons et de leur dire sincèrement ce qu’elle en pense.

Le douzième flan de Kévin achevé, Thomas et Auxane le dépose à l’hôtel avant de repartir main dans la main vers l’appartement d’Auxane, Lakki trottinant tranquillement à côté. Arrivés devant la porte d’entrée, leurs lèvres soudées les unes aux autres, le jeune couple finit par se séparé avec un regret irrépressible, se promettant de se retrouver dès que possible. Auxane envisage même un instant de proposer à son chéri de rester plus longtemps, mais un début de douleur abdominale dans la région des reins l’averti que le moment n’est guère propice à de plus amples développement de sa relation avec le beau druide de la Guilde Justice… Intérieurement elle maudit le sort pour cette manifestation indésirable de sa féminité.

Les notes d’Inis Mona tirent Auxane de son sommeil à 7h00 du matin ! Quelle urgence peut ainsi pousser quelqu’un à sortir une étudiante de son lit à pareille heure matinale en plein mois de juillet ?
Elle déchiffre, les yeux encore collé de sommeil le mot « MAMAN » sur l’écran.

- LK : pfff ! tant pis, elle laissera un message !

La voix de sa maîtresse fait bondir le chien, la queue frétillante, sur le lit d’Auxane, les pates enfoncées en plein sur sa vessie, forçant la jeune fille à s’extirper de sous sa couette. Auxane en profite pour écouter le message laissé par sa mère.

- Mam : Auxane ! Bonjour mon petit sucre d’orge ! Madame Panaris, tu sais, notre voisine du 5è étage m’a raconté une bien étrange histoire ce matin quand je l’ai croisée en allant acheter le pain : elle t’aurai vu dans la rue avec ton chien, en train de tenir la main d’un joli gars aux cheveux bruns ! Comment as-tu pu laisser ta pauvre mère ignorante de cette relation ! Appelle-moi viiiiittttteeeee, je veux tous les détails ! Je crois deviner que le beau ténébreux que Madame Panaris a vu t’embrasser doit être Thomas ?... Allez ma fille, appelle-moi vite. Bisous, bisous !

L’idée de devoir rappeler sa mère pour lui expliquer qu’elle est tombée amoureuse de Thomas achève de réveiller Auxane mieux qu’un seau d’eau glacée en plein visage. Elle finit par opter pour la procrastination. Une bonne douche, le nécessaire en cas de règle, la promenade du chien et le petit déjeuner expédiés, Auxane reporte encore son appel à sa mère en allumant son PC. Un petit texto de Thomas lui annonçant son passage en début de soirée et lui proposant de se retrouver in-game à un moment de la journée la met définitivement de bonne humeur.

Une fois son avatar connecté, elle se rend compte que les autres ne seront pas là avant un bon moment. Elle ressort alors son étrange stylo et le bracelet de cuir vert de son inventaire. Elle essaye d’écrire sur un parchemin, sans succès. S’énervant légèrement, elle secoue l’artefact en l’air, comme un vulgaire stylo plume dont l’encre ne sort plus et effleure la touche de raccourcis d’envoi du sort « boule de foudre » sur son interface. Elle a la surprise de voir un trait lumineux jaillir du stylo et commencer à dessiner les runes de composition du sort dans l’air devant elle, une énorme boule d’éclairs de former et pulvériser un arbre à quelques dizaines de mètres. Les lettres « OWNED » lui signalant au passage qu’elle a pulvérisé le PK de la coalition qui la guettait depuis cet abri, Auxane poursuit quelques minutes ses expériences avec le stylet. Celui-ci change de nom lorsqu’elle le range dans son inventaire « Stylet de Cintiq », objet unique, et sa principale caractéristique : amplifier de dix niveaux les sorts lancés par son intermédiaire avec possibilité de les lancer sous l’eau ou dans une zone de silence.

Ravie d’avoir débloquée l’usage de son stylet, Lakki observe un moment le bracelet, sans lui trouver la moindre utilité. En désespoir de cause, et n’ayant pas d’autre idée, elle le passe à son poignet.
Elle ressent immédiatement la présence dans son dos d’une ombre menaçante, débordante de flux de terreur. Se retournant en rentrant la tête dans les épaules, Lakki dévisage l’énorme molosse démonique qui a popé derrière elle, la regardant la gueule entrouverte, dévoilant ainsi des crocs de dix centimètres de long pour les plus petits. Avant qu’elle n’ait pu esquisser le moindre geste, l’apparition monstrueuse s’allonge devant elle et débarbouille le visage de son avatar d’un coup de sa gigantesque langue violette.

- Chien de l’enfer (avec la voix du cerbère de la grotte) : Je te salut invocatrice Lakki. Et je te remercie de m’avoir enfin libéré de ce gouffre ténébreux où je gisais depuis plusieurs siècles à surveiller en vain un mur.
- LK : euh, bonjour…
- ChE : Tu as brillement réussi la quête de Cintiq, et c’est pourquoi j’ai décidé de désormais t’accompagner. Je suis ton fidèle serviteur…

D’un petit nuage de fumée bleu surgit alors la silhouette familière d’un poulpe rouge de colère

- Kraken : Je te préviens Maîtresse, je n’accepte pas qu’un autre puisse te servir ! Si tu prends cet animal puant comme familier, je te quitte sur le champ !
- ChE : si tu le souhaites, ô ma Maîtresse, je peux châtier cet importun et lui rapeler quelle est sa place en tant que familier d’une invocatrice
- Krak : tu, tu … tu n’oserais pas faire ça ?
- ChE : silence le fruit de mer !
- Krak : mais…
- ChE : J’AI DIT SILENCE ! Sinon je te transforme en sushis !

:curseur-empire :artheon-4 POURQUOI MOIIIIIIIII ?
Membre de la Guilde du Stylo Unique (a eu l'artefact sacré en main) - Mage de bataille niv 43 - PJ et MJ sur le forum - scribouillard de fanfics - Elémentaliste de l'Aurore sur le RP


Arnaud75

Sujets: 33
Messages: 4284
Inscription: 27 déc. 2013

Hors-ligne
RE: Stylet et Citron
le 06 juin 2017 - 12:42

Lakki, pliée en deux de rire devant la scène, parvient à arrêter son nouveau compagnon avant qu’il ne réduise le poulpe en charpie, renvoi ce dernier dans la dimension où se cache les familiers en le prévenant au passage qu’il aurait intérêt à s’acheter une bonne dose de respect servile au passage en vue de la prochaine fois où elle ferait appel à lui.

- LK : je te remercie euh… c’est quoi ton nom ?
- ChE : à toi de le choisir, ô ma Maîtresse
- LK : Et es-tu obligé de rester si grand ? Si je me souviens bien dans la grotte, tu étais plus petit et moins effrayant…
- ChE : effectivement, je peux choisir ma taille en fonction de mon environement.

La créature infernale réduit alors sa taille à celle d’un gros smourbiff, ou plutôt d’un renard.

- LK : oh ! quelle boubouille ! Je te préfère comme ça ! tu es trop kawaï !
- ChE : je te remercie pour ces compliments, ô ma Maîtresse
- LK : bon, je vais te baptiser Shiba
- ChE : tes désirs son des ordres, ô ma Maîtresse
- LK : bon, alors maintenant accompagne moi, les autres ne devraient plus trop tarder…

:curseur-empire :artheon-4 POURQUOI MOIIIIIIIII ?
Membre de la Guilde du Stylo Unique (a eu l'artefact sacré en main) - Mage de bataille niv 43 - PJ et MJ sur le forum - scribouillard de fanfics - Elémentaliste de l'Aurore sur le RP


Arnaud75

Sujets: 33
Messages: 4284
Inscription: 27 déc. 2013

Hors-ligne
RE: Stylet et Citron
le 13 juin 2017 - 12:29

Chapitre 27: split or not split, that is the question ?

Lakki, accompagnée de son nouveau familier, profite des quelques dizaines de minutes qui lui reste pour résoudre une mini quête histoire de combler le manque d’XP pour atteindre le niveau supérieur et attaquer le prochain étage de la tour Galamadriabouyak. L’assistance de Shiba dans sa chasse aux mobs finit de convaincre Lakki de l’utilité de ce familier.

Un peu plus tard, l’ensemble des membres de la Guilde du Stylo Unique se retrouve dans la salle enfumée de l’Auberge d’Ardacos, attablée autour d’un ours à la bière. Après avoir devisé de la pluie et du beau temps, un silence gêné s’abat sur le groupe.

- Ant : bon, j vais dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas : maintenant que la quête est achevée, devons-nous rester entre nous ou nous séparer pour rejoindre des guildes de nos factions respectives ?
- Ar : Antonia a raison : l’expérience des créateurs du jeu est maintenant terminée à priori, et rien n’indique que nous devons poursuivre plus loin l’aventure commune. Mais ça me ferait quand même bien c**** qu’on ne joue plus ensembles.
- Ced : Ahhhh ! Mais ça m’énerve trop ! Qu’est-ce-qu’il a dit ?
- Ku : héhé, jusqu’au bout Arnaud75, jusqu’au bout !
- Ced : quoi jusqu’au bout ?
- DD : rien mon grand, rien ! Bon, Arnaud a raison : l’expérience des MJ doit être terminée maintenant : alors que faisons-nous ?
- Riv : moi j’ai encore envie de jouer avec vous, comme Arnaud !
- JC : ça n’empêche pas qu’on se retrouve pour des quêtes, mais on n’est pas de la même faction, donc ça risque de poser problème à la longue…
- Ant : pour être sincère, je vous aime bien tous et moi aussi je voudrai continuer, mais ça va vraiment être limité sur les quêtes communes : je pense pas que les développeurs aient prévu grand-chose…
- Ar : Quoique les derniers grands events ont été favorables à l’union des factions…
- Ced : Va-t-il falloir que je vienne te chercher IRL pour te torturer et parvenir à t’entendre ?
- Ar : ça c’est une idée ! Je lui dis que j’ai 5 ans de ju jitsu et 4 de boxe française derrière moi pour l’accueillir ?
- DD : ha ha !
- Ced : quoi ?
- Ant : Allez Arnaud, sois sympa avec les deux ignares, lève ton filtre ou je leur file l’add-on leur donnant accès au langage secret
- JC : quel add-on ?
- Ced (simultanément) : quel langage secret ?
- Ar (en clair pour tous) : pfff, Antonia, tu gâches tout mon plaisir
- Ant : moi ça commençait à me filer la migraine de les voir patouiller dans la choucroute…
- Ku : en même temps s’ils s’étaient intéressés un minimum à ce mystère, ils auraient rapidement trouvé comme moi la cause de ce mutisme sélectif
- JC : enfin, cela ne répond pas à la question d’Antonia, qu’est-ce qu’on fait ? Lakki, tu n’as rien dit…
- LK : je réfléchis. Sincèrement, je pense que vous avez soulevé le pour et le contre. Maintenant il faudrait voter pour décider.
- Ced : ça marchera pas : si certains veulent partir et que la majorité vote pour rester ensemble, ça va plomber l’ambiance… et inversement.
- Ar : mais qu’on est c** Y’a beaucoup plus simple comme solution ! Mais ça va demander des efforts et des sacrifices…
- Ant : explique-toi !
- Ar : personnellement, je l’ai déjà dit, cette guilde me plait telle qu’elle est, je pense que nous sommes maintenant une bonne bande de potes, même si ce n’est pour le moment qu’in game, et je ne voudrai pas gâcher tout ça juste parce qu’il va falloir nous creuser un minimum le ciboulot pour trouver quoi faire ensembles ! Ce jeu comporte des milliers de quêtes faisables sans appartenir à une faction en particulier ! Et si on veut faire des trucs réservés à nos factions respectives, on n’a qu’à se créer des rerolls !
- Ant : mais oui ! tu as raison !
- JC : moi ça me fatigue déjà d’envisager de tout recommencer à zéro…
- DD : oui mais ça c’est parce que tu es un gros flemmard !
- Ku : moi aussi je veux continuer avec vous tous
- LK : bon, tout le monde est d’accord ?
- Ar + Ku + Ant + DD + JC + Ced + Riv : OUI !
- LK : hé ! molo ! vous allez me faire sauter un tympan !
- JC : euh, Lakki, y’a un gars qui te fait signe là bas, je pense que tu devrais aller le voir…

Auxane fit pivoter la caméra et son cœur fit un bon dans sa poitrine lorsque la silhouette d’Ystos apparue dans son champ de vision.

- YS : bonjour à tous. Heureux de voir que vous avez décidé de rester soudé. C’est la meilleure solution dans votre cas. Je vous emprunte Lakki deux minutes.
- Ant : hé bé, le meilleur soigneur du jeu qui vient nous emprunter notre invocatrice…
- Ced : va-t-on le laisser faire ?
- JC : il pourrait nous la pervertir…
- LK : JC, ta gueule !
- DD : héhé, il y a baleine sous gravier là…
- LK : Dédé, ta gueule aussi. A tout de suite

Ystos et Lakki s’éloignent de quelques mètres.

- Ys : bonjour in game belle dame de mon cœur
- LK : toi tu sais parler aux filles, vil séducteur !
- Ys : je suis content que mon charme ne te laisse pas indifférente…
- LK : bon, et que voulais-tu me dire à part ça ?
- YS : que tu me manques malgré notre échange virtuel…
- LK : hum… toi aussi tu me manques.
- Ys : et que vous pourriez nous rendre un petit service : tous nos membres sont actuellement sur des quêtes en vue de la prochaine mise à jour, et nous avons un souci avec l’une d’entre elle qui nécessite que des membres de l’ordre y participent avec des représentant de l’Empire. Alors j’ai immédiatement pensez à toi et à tes amis…
- LK : tu veux dire que cette rencontre était intéressée !
- Ys : oh oui, tu m’intéresses beaucoup belle invocatrice…
- LK : je préfère ça… allez, accouche !
- Ys : tes désirs sont des ordres
- LK : commence pas à parler de mes désirs, sinon on va devoir arrêter de jouer pendant au moins plusieurs jours…
- Ys : et c’est moi le vil séducteur… bon, le problème pour la mission c’est que vous n’aborder que le niveau 60 et qu’il faut au minimum un niveau 90 pour la déclencher. Mais on a quelqu’un pour vous accompagner
- LK : mais une quête niveau 90, on va se faire meuler !
- Ys : votre nombre compensera allègrement. Et ça vous fera tous progresser.
- LK : OK, je vais en parler aux autres et je te tiens au courant par MP.
- Ys : super. Bon j’y retourne. Bise
- LK : seulement une bise ?

Si l’avatar du druide avait pu rougir, un gyrophare n’aurait pas mieux éclairé la pièce. Retournant à la table, Lakki informe les autres du projet.

- Ar : et voilà ! la preuve qu’il y a plein de possibilités pour notre groupe !
- Ced : effectivement, c’est une sacrée opportunité
- Ant : bon, tout le monde est d’accord… pas d’opposition ? Alors on y va !

Lakki transmet immédiatement l’accord de le Guilde à son beau druide, et les voilà rapidement rejoint par un petit néogicien affublé de lunettes de pilotes de chasse lui dévorant le visage. Kilika, car tel est son nom, leur explique que la suite de quête consiste à mettre en œuvre un projet de traité pour la création d’une nouvelle zone neutre entre l’Empire et l’Ordre, dans un petit port au nord de Keos, pour des échanges de matières sensibles. Seulement il semblerait que des espions de la Coalition aient eu vent du projet et les deux parties ont décidé de faire escorter les premières cargaisons à destination de cette zone par des escortes mixtes des deux factions. La mission consiste donc à escorter un petit convoi de Centralis à la zone neutre pendant qu’une autre équipe constituée de membres de la guilde de justice et de celle de Spectre s’occupe de l’escorte côté Syrial : la guilde de Roxxor ayant décidé de perturber ce côté-là de la mission.

La Guilde prend donc le chemin de Centralis, guidée par l’avatar sautillant du néogicien. Ils retrouvent un convoi de deux chariots et Kilika déclenche la quête avant de la partager avec eux.
Au bout d’une demi-heure de morne pérégrination ou la pire créature croisée est un papillon, l’attention des joueurs est à son plus bas.

- Shiba : maîtresse ! attention ! des êtres hostiles s’approchent
- LK : alerte !

Surgissant des buissons alentour, un groupe de la Coalition leur saute dessus, manifestement mené par un énorme berserker de niveau 100 du nom de Jugetenshi. En quelque seconde Rivers et Dédé sont expédiés au cimetière. Lakki échappe à ce triste sort grâce à ses nouveaux artefacts et à son fidèle familier qui reprend à la surprise de tous son aspect primitif de cerbère infernal.

Dos à dos Cédric et Arnaud parviennent à contenir leurs adversaires pendant que Kurash, JC et Antonia font de même de leur côté. Kilika profite de sa petite taille pour rejoindre les cadavres du druide et du petit magicien et les ressuscite.

Malheureusement la situation est mal embringuée pour nos amis, le parti adverse étant supérieur en nombre et en niveau. Le cri « Coalition destruction » poussé par le berserker semble sonner le glas de l’escorte, quand un marteau de guerre de taille disproportionnée vient s’écraser sur son visage.

- Omegazell : halte là pouilleux ! Ton périple s’arrête ici ! L’Ultime Appolon va te donner une leçon de danse que tu n’es pas prêt d’oublier !
- Juge : Cause toujours ! Hé, mais en parlant de danse, c’est pas toi dont la vidéo tourne encore en boucle sur le blog de Gaea.com ?
- Omz : Quoi ! cette horreur est encore en ligne ! Ah la garce, elle va me le payer ! Et toi aussi !

Cette heureuse diversion redonne la bouffée d’oxygène nécessaire pour que la Guilde du stylo unique et ses alliés de circonstance reprenne le combat.

Quelques passages par le cimetière et la perte d’un dixième de la cargaison plus tard, ils parviennent à repousser l’embuscade. Arrivés à bon port (c’est le cas de la dire), Kilika et Omégazell les remercient pour leur participation à la quête.

- Ant : bon, la preuve est faite ! Nous sommes faits pour jouer ensembles !
- JC : je suis bien d’accord
- LK : j’en étais arrivée à la même conclusion
- Ar : ça marche pour moi
- Ced : OK pour moi aussi !

:curseur-empire :artheon-4 POURQUOI MOIIIIIIIII ?
Membre de la Guilde du Stylo Unique (a eu l'artefact sacré en main) - Mage de bataille niv 43 - PJ et MJ sur le forum - scribouillard de fanfics - Elémentaliste de l'Aurore sur le RP


Arnaud75

Sujets: 33
Messages: 4284
Inscription: 27 déc. 2013

Hors-ligne
RE: Stylet et Citron
le 13 juin 2017 - 12:29

Ils sursautent tous à l’apparition soudaine de deux avatars sous leurs nez : ils reconnaissent immédiatement le MJ qui était intervenu pour eux il y a quelques jours ainsi que Charles-Antoine Donteuil, le créateur du jeu.

- CAD : bonjour, je suis très heureux de vous rencontrer enfin
- Heretoc : bonjour
- CAD : j’ai suivi de près ce projet et je vous avoue avoir été agréablement surpris de sa réussite au-delà de mes espérances.
- Heretoc : malheureusement, comme vous avez pu vous en rendre compte, il y a des limites insurmontables pour une guilde mixte…
- LK : quoi ! vous voulez nous forcer à nous séparer !
- Ant : après tout ce qu’on a fait ! Mais ce serait…
- Ar : du calme, laissons Monsieur Donteuil nous expliquer pourquoi il estime que notre Guilde n’a pas d’avenir et nous lui démontrerons ensuite à quel point il a tort !
- JC DD et Ced : Bien dit !
- Riv (des larmes dans la voix) : on va devoir se séparer ?
- Ku : allez-y, expliquez-nous pour voir…
- Her : vous voyez Monsieur, c’est bien ce que je vous disais…
- CAD : impressionnant !
- Her : Ils ne se sépareront jamais volontairement
- CAD : C’est en effet ce que je constate… et même si Ricardo estime que cela pourrait être contreproductif, la conclusion logique serait…
- Ar : Monsieur Donteuil, je vous avertis que si vous envisagez de nous forcer la main pour dissoudre cette guilde au mépris des règles que vous avez-vous-même instituées sur ce jeu, je ne laisserai pas l’affront sans conséquence
- CAD : qu’entendez-vous par là ?
- Ar : notre guilde n’a enfreint aucune règle du jeu et a même contribué volontairement et sans contrepartie particulière à son développement, puisque vous l’avez-vous-même décrite comme expérimentale. J’ai conservé des copies d’écran de votre message et des vidéos des divers échanges avec vos développeurs et maîtres de jeu sur ce sujet. Vous venez vous-même de reconnaitre la réussite de l’expérience, et sous prétexte que nous pourrions, j’emploi exprès le conditionnel, donc que nous pourrions rencontrer des difficultés du fait de nos appartenances à deux factions distinctes, hypothèse que nous avons pesée, testée et rejetée, vous allez mettre fin à l’expérience en nous forçant à jouer désormais séparément en dissolvant cette guilde de force, ce que seule une très grave violation de la charte du jeu permettrait…
- CAD : poursuivez…
- Ar : j’attache une très grande importance au respect des règles Monsieur Donteuil, et je suis persuadé que votre service juridique saura vous démontrer qu’un procès à l’encontre de votre société sur ce sujet serait très néfaste en termes d’image de marque…
- Her : c’est une menace ? Je pourrai vous bannir à vie pour cela
- Ar : non Monsieur, me bannir pour cela aurait les mêmes effets, voire pire ! sachez qu’en droit français avertir une personne qu’elle risque un procès n’est pas considéré comme une menace…
- JC en aparté à Lakki : alors là il me bluffe le grand !
- Ar : en revanche votre menace de me bannir pour cela est une menace susceptible d’engager la responsabilité de votre employeur…
- CAD, regardant Heretoc avec un grand sourire : Monsieur Heretoc, vous aviez parfaitement raison et je m’en réjoui !
- Her : j’en suis moi-même très heureux Monsieur !
- CAD : pardonnez notre petite comédie, mais je devais personnellement m’assurer de vos sentiments
- Ant : comment ça ? Vous voulez dire que c’était du bluff !
- CAD : absolument !
- Ced : je n’apprécie guère la blague
- CAD : rassurez-vous. Je devais être certain de votre volonté de poursuivre cette aventure commune et que même le risque ultime ne vous ferait pas reculé. Monsieur Heretoc et moi avons décidé de vous provoquer pour voir si vous céderiez… Votre comportement nous a prouvé votre attachement à votre groupe. Sachez donc que votre guilde va continuer d’exister, et même qu’elle doit continuer d’exister : nous sommes en train de développer la prochaine mise à jour et avons décidé d’y introduire une série d’event où votre groupe aura un rôle majeur à jouer. Nous allons programmer cela afin qu’un maximum d’entre vous puisse y prendre part sans bouleverser vos agendas respectifs. Et Neuropa vous dédommagera symboliquement pour ces heures de jeu « forcé » en vous faisant participer sur son stand officiel aux conventions qui seront organisées à l’avenir auprès des joueurs les plus prestigieux d’Horizon, avec défraiement y afférent. Vous profiterez aussi en avant-première de nos goodies et autres surprises.
- Ar : intéressant Monsieur, mais un contrat en bonne et due forme s’impose… J’attache une grande importance aux engagements pris par écrit, déformation professionnelle sans doute…
- CAD : Monsieur Heretoc vient de vous adresser les projets par MP. Monsieur Rivers, il faudra la signature de vos parents compte tenu de votre âge.
- Riv : oui Monsieur.
- CAD : sur ceux, je vous remercie encore et vous dit à très bientôt. Bon jeu.

Les deux avatars disparaissent comme ils étaient arrivés.

- JC : c’était quoi cette discussion surréaliste ?
- DD : j’avoue que j’ai pas bien suivi non plus… Le Grand ?
- Ar : une minute…
- LK : le plus important c’est qu’on peut continuer de jouer ensemble
- Ant : ils ont réussis à me faire peur ces deux c***
- Ku : attention Antonia ! tu vas te faire bannir pour grossièreté !
- Ced : c’est clair ! ils doivent suivre nos faits et gestes…
- Riv : on peut continuer à jouer ensembles ! c’est cool !
- Ar : bon, j’ai lu le projet de contrat. C’est plutôt simple et bien pensé. Et croyez-moi, la compensation proposée est plus que symbolique ! Je vais, je pense, y réfléchir à tête reposée jusqu’à demain, mais je pense bien signer ce morceau de papier.
- Ant : à ce point-là ?
- Ar : on nous propose deux fois le smic horaire par heure de jeu pendant les events spéciaux dont il a parlé, sachant qu’il devrait y en avoir un par mois minimum. A cela s’ajoute la même rémunération pour les conventions auxquelles nous participerions. Pour les goodies, mes enfants seront ravis de les collectionner.
- JC : t’as des enfants ?!
- Ar : trois. Bref, tout cela sans aucune contrainte ni engagement de jouer ou participer de notre part : nous restons en permanence libres de jouer dix minutes ou dix heures, d’aller ou non dans les salons, etc
- DD : hé bé, moi ça me convient bien !
- Ar : Neuropa pourra mettre fin au contrat avec préavis, de même que chacun d’entre nous. Quitter la guilde mettra aussi automatiquement fin au contrat.
- LK : ouahou… ça fait beaucoup à digérer d’un coup !
- Ar : prenez le temps de la réflexion, discutez en en famille ou avec des amis juristes si vous en avez. On a une semaine pour nous décider. Il faut au minimum que quatre d’entre nous acceptent le contrat : ce qui correspond au minimum pour fonder et maintenir une guilde.
- Ced : hé ! vous avez vu !
- Ku : quoi ?
- Ced : nos XP ! on est tous niveau 60 !
- Ant : une compensation pour la conversation flippante que nous avons eu ? Ou plutôt que Maître Arnaud75 a eu !
- Ar : je ne suis pas avocat, juste juriste… Mais c’est probablement ça. Et… Oh, regardez vos MP !
- LK : oui, j’y étais ! On peut désormais faire les étages de la tour Galamadriabouyak ensembles !
- Ant : alors en avant compagnons ! on reprend la partie !
- Riv : désolé, mais il va être l’heure pour moi de déconnecter.
- LK : oups, moi aussi ! j’ai un rendez-vous !
- JC : avec un beau druide ?
- LK : Ta gueule JC !
- Ar : bon, alors demain ?
- Ced : OK
- JC : ça marche
- Ant : à demain les copains
- Riv : ciao
- LK : à demain
- KU : et moi tout le monde s’en fout ? Non je plaisante ! à demain

Deconnexion.

:curseur-empire :artheon-4 POURQUOI MOIIIIIIIII ?
Membre de la Guilde du Stylo Unique (a eu l'artefact sacré en main) - Mage de bataille niv 43 - PJ et MJ sur le forum - scribouillard de fanfics - Elémentaliste de l'Aurore sur le RP


Arnaud75

Sujets: 33
Messages: 4284
Inscription: 27 déc. 2013

Hors-ligne
39 réponses - Page : 2 sur 2 - 1 2

Utilisateurs parcourant ce sujet: 1 invité

Index du forum Index du forum Chroniques d'Olydri Fanfics Stylet et Citron